Reporters sans frontières

40748

Accueil - Asie - Vietnam

Dans un contexte de plus en plus tendu, Paulus Lê Son à nouveau arrêté

Dans un contexte de plus en plus tendu, Paulus Lê Son à nouveau arrêté

Publié le jeudi 4 août 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières condamne l’arrestation musclée, le 3 août 2011, à Hanoï, du blogueur Paulus Lê Son (http://paulusleson.wordpress.com/). Le net-citoyen a été arrêté dans le cadre d’une vaste opération de police visant une dizaine de personnes d’obédience catholique. Il s’agit de la seconde arrestation de Paulus Lê Son depuis le début de l’année.

“Il s’agit à nos yeux d’un véritable « kidnapping policier » et nous ne pouvons qu’être révoltés par la méthode brutale utilisée par les autorités. Le gouvernement ne cherche visiblement plus à maquiller sa politique d’oppression. Témoignant d’une sorte de dérive à la chinoise de la répression, les dissidents ne risquent plus seulement de se faire arrêter ou censurer au Viêt Nam, mais peuvent également se faire enlever, en pleine rue, à la vue de tous,” a déclaré Reporters sans frontières.

L’arrestation du blogueur s’est déroulée devant le domicile à Hanoï, à 11h30. Les policiers lui ont bloqué la route alors qu’il rentrait chez lui à moto,en le faisant délibérément fait chuter. Quatre membres des forces de l’ordre l’ont alors pris par les pieds et par les bras pour le jeter dans la voiture de police. On ignore, pour l’instant, son lieu de détention et les accusations portées contre lui. Reporters sans frontières exprime son inquiétude sur son sort et demande sa libération immédiate.

La veille de son enlèvement, Paulus Lê Son s’était rendu aux abords du tribunal populaire de Hanoï pour tenter d’assister au procès en appel du net-citoyen Cu Huy Ha Vu (lire l’article). Il avait déjà été arrêté en avril 2011, alors qu’il se rendait au procès en première instance du cyberdissident. Tout laisse croire que son arrestation est en lien avec sa tentative de couvrir le procès du célèbre net-citoyen.

Le blogueur couvre sur son site l’actualité sociale et politique du pays. Il a récemment rapporté les manifestations anti-chinoises et l’augmentation des violences policières. Il traite également des questions religieuses.

Le 27 juillet dernier, Nguyen Phuong Nga, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a affirmé qu’"au Viêt Nam, l’ensemble des droits fondamentaux des citoyens figurent dans la Constitution" et qu’ils étaient “respectés”. “Au Viêt Nam, personne n’est détenu pour avoir exprimé son opinion,” a-t-elle soutenu.

Reporters sans frontières recense de son côté 19 net-citoyens et trois journalistes sont actuellement derrière les barreaux. Journalistes et blogueurs font face à une situation de plus en plus difficile. Le 25 juillet dernier, le prêtre Nguyen Van Ly, défenseur des droits de l’homme et responsable de la publication dissidente Tu do Ngôn luan, a de nouveau été emprisonné, malgré son état de santé fragile. La justice vietnamienne a également confirmé en appel, le 2 août 2011, la condamnation à sept ans de prison du blogueur Cu Huy Ha Vu.

“A l’approche du procès du blogueur franco-vietnamien, Pham Minh Hoang, le 10 août prochain, ces arrestations sont très préoccupantes, a déclaré Reporters sans frontières. Nous appelons le gouvernement à libérer tous les prisonniers de conscience, et à respecter ses engagements internationaux”.

Le Viêt Nam est signataire du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, qui stipule que « nul ne peut faire l’objet d’une arrestation ou d’une détention arbitraire » (article 9), et que « toute personne a droit à la liberté d’expression » (article 19).

Le Viêt Nam figure sur la liste des Ennemis d’Internet de Reporters sans frontières, et se situe à la 165ème place (sur 178 pays) du classement mondial de la liberté de la presse réalisé en octobre 2010 par l’organisation.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums