Reporters sans frontières

Une vigilance partout sur la planète

Publié le mercredi 12 septembre 2012. Mis à jour le mardi 23 juillet 2013.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EnglishEspañol


Dans certains pays, un journaliste peut passer plusieurs années en prison pour un mot ou une photo. Parce que emprisonner ou tuer un journaliste, c’est éliminer un témoin essentiel et menacer le droit de chacun à l’information, Reporters sans frontières, fondée en 1985, œuvre au quotidien pour la liberté de la presse.


UNE VEILLE QUOTIDIENNE

Chaque année, environ 500 journalistes sont arrêtés, 1 000 autres agressés ou menacés et plus de 500 médias sont censurés. Autant de violations aux conséquences lourdes qu’il faut pouvoir recenser pour mieux les combattre.

C’est la mission que mène le pôle Recherche de Reporters sans frontières, organisé par zone géographique : Europe, Asie et Pacifique, Afrique du Nord et Moyen-Orient, Afrique, Amériques. Les chercheurs experts de leurs zones observent et rapportent les atteintes à la liberté de la presse dans le monde. Leur travail quotidien de veille est un préalable essentiel à toute action menée par l’association.


UNE CHAÎNE D’ALERTE

Recenser toutes les atteintes à la liberté de la presse ;
Vérifier les informations ;
Adresser des lettres de protestation aux autorités, afin de peser sur les gouvernements qui ne respectent pas le droit d’informer et d’être informé ;
Envoyer des communiqués aux médias, afin de les mobiliser en faveur des journalistes persécutés.

Dans certains cas, recenser les informations ne suffit pas. Une délégation de Reporters sans frontières se rend alors sur le terrain afin de mieux connaître les conditions de travail des journalistes, d’évaluer la situation de la liberté de la presse, d’enquêter sur des cas de journalistes emprisonnés ou assassinés et de rencontrer les autorités du pays.


RSF.ORG

Le site internet de Reporters sans frontières est actualisé en permanence. Tous les communiqués et publications diffusés par Reporters sans frontières sont disponibles en ligne sur le site de l’organisation en six langues (français, anglais, espagnol, arabe, persan, chinois, russe). www.rsf.org comptabilise en temps réel le nombre de journalistes, net-citoyens et collaborateurs des médias emprisonnés ou ayant perdu la vie dans l’exercice de leur activité via son « baromètre de la liberté de la presse ». Le site propose aux internautes de se mobiliser en faveur de la libération des journalistes détenus en signant des pétitions.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums