Reporters sans frontières

Un jeune photojournaliste assassiné

Un jeune photojournaliste assassiné

Publié le mardi 29 novembre 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières est sous le choc en apprenant l’assassinat, cette nuit, de Vitaly Rozvadovsky, photo-correspondant de l’hebdomadaire ukrainien 2000.

« Nous faisons part de nos sincères condoléances aux proches de la victime, et nous assurons ses collègues de toute notre solidarité. Nous espérons que les nombreuses zones d’ombre entourant ce crime vont se dissiper au plus vite. Nous encourageons les forces de police à examiner sérieusement toutes les pistes, y compris le motif professionnel. Il semble encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur ce qui s’est réellement passé », a déclaré l’organisation.

Vitaly Rozvadovsky a été attaqué par un ou plusieurs inconnus vers 11h du soir dans la nuit du 28 au 29 novembre 2011, devant le palier du 168 Kharkovskoe chossé, à Kiev (capitale). Il a reçu plusieurs coups de couteau au visage et au cou. Le photographe a succombé environ quatre heures plus tard, à l’hôpital, à ses importantes pertes de sang.

« Les informations dont nous disposons sont pour l’heure extrêmement limitées, a déclaré à Reporters sans frontières le directeur de publication de 2000, Mikhaïl Denisenko. Rien n’est certain, différents témoins font état de versions contradictoires. » A sa connaissance, le photographe ne travaillait pas dernièrement sur des sujets sensibles et n’avait pas reçu de menaces.

La police a ouvert une enquête pour « assassinat avec préméditation » sur la base de l’article 115 du Code pénal. Elle privilégie pour l’instant la piste d’un différend privé. Un représentant de la police, Vladimir Dmitrenko, a déclaré qu’un suspect avait déjà été identifié et que « selon les témoignages recueillis, on peut dire à 80% que la cause de l’assassinat n’est pas liée avec l’activité journalistique » de Vitaly Rozvadovsky.

D’après certains témoignages, le photographe n’était pas venu seul sur les lieux du crime. Etait-il accompagné, et si oui, par qui ? Qu’est-il advenu de cette personne ? Le journaliste Mustafa Naïem rapporte sur son profil facebook un témoignage selon lequel les agresseurs de Vitaly Rozvadovsky auraient voulu lui dérober une clé USB, qui se trouverait maintenant en possession de la police. Qu’en est-il ?

Vitaly Rozvadovsky, aussi connu sous le pseudonyme de Vitaly Sitchen, travaillait depuis neuf ans pour le journal 2000. Selon certaines sources, il collaborait aussi avec l’agence PHL et utilisait également le pseudonyme de Viktor Vedomy. Il était âgé de trente ans.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums