Reporters sans frontières

Lettre ouverte à M. Igor Kolomoïski au sujet de l'agence de presse UNIAN

Lettre ouverte à M. Igor Kolomoïski au sujet de l’agence de presse UNIAN

Publié le mercredi 23 mai 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

A l’attention de : M. Igor Kolomoïski
Président de Glavred Media Holding
29 Saksahanskoho Str
Kiev, Ukraine

Paris, le 22 mai 2012

Monsieur,

Reporters sans frontières, organisation internationale de défense de la liberté de l’information, souhaite vous faire part de sa préoccupation quant aux allégations de censure au sein de l’agence de presse UNIAN, dont vous êtes le propriétaire.

Nous n’avons évidemment nulle intention de nous ingérer dans les conflits sociaux ou la politique éditoriale d’UNIAN. Mais nous tenons à vous faire part d’un certain nombre d’inquiétudes qui dépassent cette seule agence et touchent à la liberté d’informer en Ukraine.

La mise à pied du rédacteur en chef de l’agence, Oleksander Kharchenko, le 15 mai 2012, a suscité l’incompréhension. D’abord inexpliquée, cette décision a ensuite été justifiée par des problèmes purement économiques, pour lesquels le rédacteur en chef n’a statutairement aucune responsabilité. La rédaction a dénoncé, dans différents communiqués et interventions, ce qu’elle interprète comme une volonté de reprise en main de la ligne éditoriale d’UNIAN par la direction. A l’appui de ces allégations, le collectif a cité plusieurs cas de dépêches et d’articles difficilement publiés du fait de propos critiques à l’égard des autorités.

Nous saluons les efforts qui ont été faits pour parvenir à une solution négociée. La réintégration d’Oleksander Kharchenko à un poste non subalterne constitue à ce titre un signe positif. Mais restaurer un climat de confiance, à la fois avec le collectif rédactionnel et le public, passera avant tout par des solutions structurelles de long terme. L’indépendance ne va jamais de soi, même dans les médias les mieux établis, et quelles que soient les intentions des patrons de presse.

Aussi, nous soutenons les discussions en cours visant à mettre en place un conseil éditorial au sein d’UNIAN, à même de définir la ligne éditoriale de l’agence de manière concertée et transparente, et avec pour objectif de la préserver de toute influence politique ou économique extérieure. Nous espérons vivement que ces discussions aboutiront.

Il est tout à votre honneur que UNIAN soit une agence de presse de référence, reconnue pour sa liberté de ton. Il serait très regrettable que des dissensions internes aboutissent à priver les acteurs de l’information de cette source essentielle. Aussi, nous aimerions recevoir des assurances de votre part que Glavred est déterminé à préserver la liberté d’information au sein du groupe, et qu’aucune pression à l’encontre de la rédaction d’UNIAN ne sera tolérée.

Aux yeux du public ainsi que de vos partenaires ukrainiens et étrangers, préserver l’indépendance de UNIAN témoignerait de votre respect pour la liberté d’expression mais aussi d’un management serein de votre groupe.

Nous continuons à suivre de près la situation. En vous remerciant par avance de l’attention que vous voudrez bien témoigner à notre lettre, je vous prie d’accepter l’expression de ma considération.

Olivier Basille, Directeur de Reporters sans frontières

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums