Reporters sans frontières

 Vague d'arrestations à l'approche de l'anniversaire du soulèvement populaire

Vague d’arrestations à l’approche de l’anniversaire du soulèvement populaire

Publié le lundi 19 mars 2012. Mis à jour le vendredi 27 avril 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

A l’approche de l’anniversaire du soulèvement populaire, les autorités syriennes ont procédé à de nouvelles arrestations. De nombreux journalistes et blogueurs font partie des personnes arrêtées.

Le 15 mars 2012, Rudy Othman, avocat et blogueur, a été arrêté à Damas, rue Hamra. C’est la troisième fois qu’il est arrêté depuis le début de la contestation. Le même jour, le blogueur et militant Jamal Al-Omar a été arrêté à la frontière libano-syrienne, alors qu’il revenait de Beyrouth. La veille, le blogueur Mohamed Abu Hajar avait été arrêté à Tartous, du fait de ses écrits sur son blog “Mazaj”.

Le journaliste Ahmed Salal, arrêté le 12 février dernier, a été quant à lui relâché le 18 mars.

Reporters sans frontières rappelle que, le 7 mars dans la soirée, les forces de sécurité syriennes avaient arrêté douze jeunes au restaurant Niniar, dans le quartier de Bab Sharqi à Damas, dont Yara Michel Shammas, 20 ans, spécialiste en informatique, fille de Michel Shammas, avocat et militant des droits de l’homme connu pour ses activités sur Facebook, ainsi que le blogueur Jehad Jamal, plus connu sous le nom de “Milan”, qui avait été libéré le 29 décembre dernier. Avait également été arrêtée Etab Labbad, 20 ans. Etudiante en journalisme, elle collabore avec plusieurs journaux et sites Internet, tels que Kassioun et Baladna.

Par ailleurs, huit personnes, sur les seize arrêtées le 16 février dernier dans la rafle qui a visé le Syrian Center for Media, sont toujours incarcérées, parmi lesquelles, Mazen Darwish, directeur du Centre. Son également toujours détenus : Hussein Gharir, Hani Zetani, Joan Farsso, Bassam Al-Ahmed, Mansour Al-Omari, Abdel Rahman Hamada et Ayham Ghazzoul. Shady Yazbek, qui avait été arrêté au cours de la rafle, a quant été libéré le 12 mars dernier. Reporters sans frontières renouvelle son appel à leur libération.

On est toujours sans nouvelles des deux journalistes turcs, Adem Özköse, correspondant pour Gerçek Hayat et le quotidien Milat et le cameraman Hamit Coşkun, kidnappés le 10 mars dernier dans la région d’Idlib par des Shabiha et remis depuis aux renseignements syriens.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums