Reporters sans frontières

Fin de la coupure du Net

Fin de la coupure du Net

Publié le vendredi 30 novembre 2012. Mis à jour le samedi 1er décembre 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Depuis le samedi 1er décembre à environ 14:30 GMT, la Syrie s’est progressivement reconnectée à Internet. Des internautes seraient à nouveau en mesure d’utiliser des réseaux privés virtuels (VPN) et le réseau TOR. Psiphon a confirmé l’utilisation de son logiciel par des utilisateurs basés en Syrie. Pour autant, Internet ne serait pas encore accessible sur l’ensemble du territoire.


Vendredi 30 novembre 2012

Un coup “dramatique” contre l’information en Syrie

Lire en arabe (بالعربية)

Depuis hier, jeudi 29 novembre 2012, 10:30 GMT, les réseaux Internet, téléphoniques fixes, mobiles et 3G sont coupés sur l’ensemble du territoire syrien.

L’exercice de l’information est extrêmement difficile en Syrie. La coupure d’Internet vient parfaire le blocus de l’information déjà mis en place par le régime. “Alors que des milliers de Syriens utilisent Internet pour témoigner du conflit en cours sur Youtube ou via les réseaux sociaux, cette coupure généralisée est un coup dramatique porté à la diffusion de l’information en Syrie et à la couverture du conflit et de la répression” a déclaré Christophe Deloire. Reporters sans frontières demande aux autorités syriennes de tout mettre en oeuvre pour rétablir les réseaux de télécommunications et mettre fin au black-out de l’information.

Les réseaux de télécommunications syriens sont régulièrement sujet à des coupures depuis le début du conflit. Celles-ci étaient jusqu’alors localisées à l’échelle d’une région et souvent limitées à un type de réseau (Internet ou téléphone). Cette nouvelle coupure est d’une ampleur inédite puisqu’elle concerne l’ensemble du territoire syrien et affecte aussi bien les réseaux de téléphonie fixe et mobile que le réseau Internet.

Les seules possibilités pour communiquer en Syrie sont aujourd’hui les liaisons satellitaires, qui exposent cependant leurs utilisateurs à un risque dans la mesure ou elles sont aisément localisables, et l’utilisation des réseaux de télécommunications des pays voisins (Jordanie, Turquie et Liban) dans les régions frontalières.

Selon les autorités à Damas, ce problème serait dû à une “attaque terroriste” et les réseaux de télécommunications seraient rétablis “très prochainement”. Or, du fait de la structure redondante du réseau Internet, un problème technique unique ne peut suffire à couper Internet à l’échelle d’un pays. Seul un État contrôlant l’infrastructure nationale est en mesure d’isoler l’intégralité du pays du réseau Internet et téléphonique de concert.

Quelle que soit l’origine de cette coupure, la Syrie est aujourd’hui coupée du monde.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums