Reporters sans frontières

Deux journalistes français toujours bloqués dans l'enfer syrien

Deux journalistes français toujours bloqués dans l’enfer syrien

Publié le jeudi 1er mars 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Les deux journalistes français, Edith Bouvier et William Daniels, sont bloqués à Homs depuis le 22 février dernier.

Si le Britannique Paul Conroy et l’Espagnol Javier Espinosa sont actuellement sains et saufs au Liban, nous sommes de plus en plus inquiets pour le sort de ces deux journalistes dans un contexte de bombardements et de combats quotidiens, d’autant qu’Edith est blessée.

Depuis la vidéo diffusée le 23 février, Edith et William ne se sont pas exprimés publiquement directement. Ce silence est inquiétant. Il laisse une large place à la rumeur. D’où une attitude de prudence à observer.

La reprise par les médias et les hommes politiques de déclarations qu’Edith et William auraient faites au cours des trente-six dernières heures, déclarations, dont on ne peut vérifier la véracité, peut porter atteinte à la sécurité de ces deux journalistes, et à la réussite des négociations engagées en vue de leur évacuation.

La situation d’Edith est avant tout sanitaire. Il faut qu’elle soit mise en sécurité afin d’être opérée. William ne doit pas être oublié. Il a depuis le début fait le choix de rester aux côtés d’Edith, alors même qu’il n’est pas blessé. C’est grâce à lui que nous avons jusqu’ici pu avoir des nouvelles. Ils sont partis tous les deux en reportage. Ils reviendront ensemble.

La situation délicate impose à tous une discrétion exemplaire. Nous appelons à la responsabilité de tous.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums