Reporters sans frontières

Deux journalistes pourchassés par des néonazis

Publié le mardi 17 septembre 2002. .
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Le 15 septembre, Bjoern Lockstroem, réalisateur de documentaires, et Olof Abrahamsson, photographe pour le journal Kvals Posten, ont été pourchassés en voiture par des militants néonazis dans la ville de Karlskrona (Sud), où se tenaient des élections municipales. Reporters sans frontières condamne ces actes violents contre la presse et dénonce le harcèlement dont fait l’objet Bjoern Lockstroem par les militants néonazis.

"Bjoern Lockstroem, qui est connu pour ses enquêtes sur les activités illégales de groupes néonazis, a déjà été menacé à plusieurs reprises. Les militants le connaissent et il prend des risques à chaque fois qu’il couvre des événements dans lesquels sont impliqués ces groupes", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières. "Nous demandons aux autorités une vigilance accrue face aux menaces néonazies contre la presse", a-t-il ajouté.

Venus couvrir les élections municipales à Karlskrona, où le Front national-socialiste (NSF) se présentait, Bjoern Lockstroem et Olof Abrahamsson se trouvaient sur un parking de la ville à quelques mètres d’un groupe de néonazis, lorsque ces derniers ont reconnu Bjoern Lockstroem. Les deux journalistes ont alors été pris en chasse par les militants dans six voitures. Ils ont réussi à s’échapper sains et saufs.

Reporters sans frontières rappelle que le 19 mai 2002, le domicile de Bjoern Lockstroem avait été attaqué par cinq activistes néonazis à Motala (245 km au sud-ouest de Stockholm). Les vitres de la maison du journaliste avaient été brisées. Les agresseurs avaient été arrêtés peu après à un barrage de police en possession de bombes de gaz lacrymogène et de matraques.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums