Reporters sans frontières

Pétition de journalistes dénonçant les pressions du gouvernement : reporters sans frontières demande l’ouverture d’un commission d’enquête parlementaire

Publié le jeudi 18 octobre 2007.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

“De graves accusations de censure et de pressions sur les médias slovènes ont été formulées à l’encontre du gouvernement et du premier ministre, Janez Jansa. Une pétition a été signée par plus de cinq cents journalistes , soit un cinquième de l’ensemble de la profession. Aussi nous appelons le Parlement à se saisir de la question et à enquêter sur ces allégations”, a déclaré Reporters sans frontières.

“L’indépendance éditoriale des médias est cruciale pour la bonne santé d’une société. Si le gouvernement a effectivement usé de leviers financiers et commerciaux pour influer sur le contenu des médias, comme cela lui est reproché, il s‘agit alors d’une atteinte grave à la liberté de la presse”, a précisé l’organisation.

“Le fait que la Slovénie occupe la présidence tournante de l’Union européenne dès le 1er janvier 2008 rend cette investigation encore plus urgente”, a ajouté Reporters sans frontières.

Le 16 octobre 2007, une pétition initiée par deux journalistes, Matej Surc (radio publique slovène) et Blaz Zgaga (du quotidien Vecer), ayant réuni 570 signatures de journalistes a été remise au président du parlement, France Cukjati, à Ljubljana. Elle a également été transmise à l’Union européenne. Ce document a obtenu le soutien de l’Association des journalistes slovènes (DNS). Le gouvernement a rejeté ces accusations et indiqué avoir conscience de l’importance de la liberté de la presse et de la pluralité des idées pour le développement de la démocratie.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums