Reporters sans frontières

27499

Accueil - Asie - Singapour

Le blogueur Gopalan Nair toujours en attente du verdict de son procès

Publié le mardi 17 juin 2008. Mis à jour le jeudi 18 septembre 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EnglishEspañol

Actualisation : Gopalan Nair a été condamné à trois mois de prison le 18.09.2008


Le blogueur américain Gopalan Nair a été entendu par un tribunal de Singapour les 12 et 16 juin 2008, suite à deux accusations portées contre lui par les juges Belinda Ang Saw Ean et Lai Siew Chiu pour “insulte à agent de la fonction publique“. Il risque jusqu’à un an de prison.

“Ce procès est une mascarade. Gopalan Nair a été entendu par l’une des plaignantes elle-même. Les juges ont déjà obtenu qu’il se rende quotidiennement au commissariat. Nous réitérons notre demande d’abandon des poursuites à son encontre“, a déclaré l’organisation.

Lors de l’audience du 12 juin, la Cour n’a pas retenu l’accusation initiale selon laquelle Gopalan Nair avait insulté la juge Lai Siew Chiu par e-mail en l’accusant de corruption. Gopalan Nair avait déclaré : “Ce que j’ai écrit sur mon blog s’adresse au monde entier. J’ai été accusé d’avoir envoyé des e-mails à la juge Belinda Ang et à une autre, mais c’est faux (...). La police a saisi mon carnet contenant le mot de passe de ma boîte e-mail ainsi que celui de mon blog.“ Le 16 juin, il a été entendu pour “insulte“ envers la juge Belinda Ang Saw Ean, qui présidait l’audience.

Gopalan Nair, 58 ans, a été accusé de “sédition“ (http://statutes.agc.gov.sg/), le 4 juin, pour avoir publié des articles sur son blog critiquant la manière avec laquelle la Cour suprême, par l’intermédiaire des juges Belinda Ang Saw Ean et Lai Siew Chiu, avait statué sur une affaire de diffamation qui a conduit le chef du Parti démocratique de Singapour (SDP) Chee Soon Juan, et sa sœur, Siok Chin à passer respectivement 12 et 10 jours en prison.

Gopalan Nair est un avocat américain. Il avait été arrêté à Singapour, le 31 mai 2008, en vertu de l’article 13D de la loi sur les offenses diverses et mineures (Miscellaneous offences Act), en raison des critiques émises à l’encontre de la juge. Son blog est toujours accessible à Singapour.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums