Reporters sans frontières

Fermeture de Unity FM : Reporters sans frontières écrit au ministre de l’Information et de la Communication

Publié le jeudi 15 mai 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Dans une lettre adressée au ministre de l’Information et de la Communication, Alhaji Ibrahim Ben Kargbo, Reporters sans frontières a demandé des explications sur la fermeture, le 8 mai 2008, de la radio du parti d’opposition Sierra Leone People’s Party (SLPP), Unity FM 94.0.

Dans son courrier, l’organisation de défense de la liberté de la presse a demandé au ministre de reconsidérer sa décision. "A moins de deux mois des élections locales, nous estimons qu’il est inopportun de priver un parti d’opposition de son principal moyen d’expression, surtout si ce geste coercitif injustifié se base sur des procédés illégaux", a écrit Reporters sans frontières. "Nous avions espéré que le changement de gouvernement en Sierra Leone aurait sensiblement amélioré la situation de la presse. Or, cet incident envoie un bien mauvais signal à cet égard", a rappelé l’organisation.

Unity Radio a été fermée le 8 mai, sur ordre du ministère de l’Information et de la Communication, a rapporté le secrétaire général du SLPP, Jacob Slaj Saffa. Selon un communiqué du ministère, cette fermeture serait due à l’installation d’une antenne illégale, qui perturberait la transmission d’autres stations, et au non respect par le SLPP des procédures administratives nécessaires à l’enregistrement de Unity Radio.

Or, selon le directeur général de Sierra Leone Broadcasting Service (SLBS), Unity Radio est tout à fait en règle, puisque la station a été correctement installée sous la supervision de ses services. Il ajoute que le gouvernement n’a pas été en mesure de citer des radios dont la transmission est génée par l’émission de Unity FM. D’autre part, Bernadette Cole, présidente de l’Independent Media Commission (IMC) a affirmé que Unity Radio est légalement enregistrée auprès de ses services. "En ce qui me concerne, aucune radio n’a été interdite de diffusion par l’IMC", a-t-elle déclaré.

Après la victoire de l’opposition au dernier scrutin présidentiel de septembre 2007, Alhaji Ibrahim Ben Kargbo, ancien président de la Sierra Leone Journalists Association (SLAJ), s’était engagé à améliorer la situation de la liberté de la presse.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums