Reporters sans frontières

Deux présentateurs blessés lors de l’attaque d’une radio par un groupe d’hommes armés

Publié le jeudi 9 août 2007.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Reporters sans frontières condamne l’agression perpétrée, le 4 août 2007, dans les locaux de la radio privée chrétienne Believers Broadcasting Network (BBN) par un groupe d’hommes armés, au cours de laquelle deux présentateurs ont été gravement blessés.

"À quelques jours des élections générales, cette agression doit être prise au sérieux. Nous appelons les services de police à éclaircir rapidement les motifs à l’origine de l’attaque, afin que la BBN soit en mesure de couvrir le déroulement du scrutin comme prévu, le 11 août, sans qu’aucune menace ne pèse sur son personnel", a déclaré l’organisation.

Dans la nuit du 4 août 2007, vers 4 heures du matin, un groupe d’hommes armés a forcé l’entrée des locaux de la BBN. D’après l’un des employés, la dizaine d’hommes masqués a pénétré dans les studios et mis en joue deux présentateurs, Mohamed Kamara et Patrick Thomas. Un agent de sécurité a tenté de s’interposer mais les assaillants l’ont rapidement désarmé. Ils ont alors ordonné aux trois hommes de s’allonger sur le sol et leur ont tiré dessus. Au cours de l’attaque, le groupe d’hommes a réclamé de l’argent et emporté une partie des équipements, dont deux ordinateurs.

Mohamed Kamara et Patrick Thomas ont été conduits d’urgence dans un hôpital où ils ont reçu des soins pour leurs blessures. Leur vie n’est pas en danger.

Une enquête de police a été ouverte et rien pour l’instant ne permet d’affirmer que l’agression était motivée par des raisons politiques.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums