Reporters sans frontières

40972

Accueil - Afrique - Rwanda

"Kagamé prédateur à Paris !" : Reporters sans frontières manifeste contre la visite du président rwandais

"Kagamé prédateur à Paris !" : Reporters sans frontières manifeste contre la visite du président rwandais

Publié le mardi 13 septembre 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Le 13 septembre 2011, à 8 heures, une vingtaine de militants de Reporters sans frontières ont protesté contre la visite en France de Paul Kagamé devant l’hôtel Ritz, à Paris, où le chef de l’Etat rwandais devait recevoir une délégation du patronat français pour un petit-déjeuner.

Symboliquement bâillonnés avec un ruban rouge, pour représenter les violations de la liberté d’expression au Rwanda, les manifestants ont brandi des parapluies avec la mention "Kagamé prédateur", et des pancartes indiquant "Kagamé prédateur à Paris !" ainsi que "France - Rwanda, pas de liberté, pas de contrat". Ils ont été éloignés des lieux par les forces de l’ordre qui ont relevé leur identité.

"La France semble se faire un plaisir d’inviter les prédateurs de la liberté de la presse. En 2007, elle a déroulé le tapis rouge pour l’ancien chef d’Etat libyen Mouammar Kadhafi. En 2008, le président syrien Bachar el-Assad assistait au défilé du 14 juillet. En novembre dernier, Paris recevait le président chinois Hu Jintao. Nous accueillons aujourd’hui Paul Kagamé et il faudrait que nous restions silencieux ?", a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

"Le climat pour la presse est tellement étouffant au Rwanda que le pays s’est progressivement vidé de ses journalistes. Ceux qui ne se sont pas résolus à fuir s’autocensurent ou sont arrêtés. Deux femmes journalistes sont actuellement emprisonnées et ont été condamnées à 17 ans et 7 ans de réclusion. Un journaliste a été assassiné par balles, en 2010, devant son domicile à Kigali. Les derniers médias critiques sont harcelés ou s’expriment depuis l’exil", a-t-il ajouté.

Le Rwanda se situe à la 169e place, sur 178 pays, dans le dernier classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières. Il est le troisième pays africain le moins bien classé après l’Erythrée et le Soudan. Le chef de l’Etat, Paul Kagamé, figure depuis plusieurs années dans la liste des "prédateurs de la liberté de la presse".

Plus d’informations sur l’état de la liberté de la presse au Rwanda.

Photo : (AFP)

  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (c) AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
  • (C) REUTERS PHOTOS
  • (C) REUTERS PHOTOS

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums