Reporters sans frontières

Un projet de loi anachronique menace la liberté éditoriale des radios et télévisons nationales

Publié le jeudi 26 juin 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Malgré un premier vote négatif de l’Assemblée nationale, le Sénat a adopté le 25 juin 2008 un projet d’amendement de la loi sur l’audiovisuel qui obligerait les stations de radios et les chaînes de télévision nationales à diffuser à part égale des informations jugées « positives » et « négatives ».

La commission des Droits de l’homme du Sénat avait remis un avis négatif, mais la commission de la Culture et des Mass medias a soutenu le projet d’amendement.

« Ce projet de loi est tout simplement inacceptable pour un pays membre de l’Union européenne. Seul des Etats comme la Chine ou la Corée du Nord se dotent encore de ce type de législation rétrograde et anachronique, totalement subjective et vide de sens », a déclaré Reporters sans frontières.

« Nous demandons au président Traian Basescu de ne pas cautionner de sa signature un texte si ouvertement incompatible avec les standards européens auxquels la Roumanie a souscrit en 2007. Nous demandons également au Sénat, qui pourrait être appelé à revoter, de rejeter l’intégralité de ce texte », a ajouté l’organisation.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums