Reporters sans frontières

Dérapage scabreux du député européen George Becali

Publié le lundi 15 mars 2010.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières et son organisation partenaire en Roumanie, Active Watch - Media Monitoring Agency, sont scandalisées par les propos du parlementaire européen (MEP) George Becali qui, dans un entretien accordé le mercredi 10 mars 2010 au journal d’information en ligne ZIUA Veche, a tenu des propos orduriers et obscènes à l’encontre de la journaliste Cornelia Popescu qui l’interrogeait sur les contradictions entre ses déclarations d’intérêts financiers remises au Parlement européen et d’autres déclarations ultérieures.

« Nous sommes abasourdis par les propos outrageants du député George Becali. La virulence et l’insanité des insultes proférées contre Cornelia Popescu sont inacceptables dans la bouche d’un député européen. Il semble que les responsables politiques se laissent de plus en plus souvent aller dans leurs déclarations, oubliant au passage les obligations morales que leur confèrent leurs mandats publics et les rémunérations qui y sont liées », ont déclaré Active Watch - Media Monitoring Agency et Reporters sans frontières.

« Les déclarations d’intérêts financiers des députés européens sont non seulement obligatoires mais relèvent directement de l’intérêt public. Il est du devoir des journalistes d’enquêter sur ces déclarations et les parlementaires européens se doivent d’y répondre avec précision. L’insanité des propos du député ne sert qu’à dissimuler sa volonté d’éluder ce sujet, alors que la nature exacte de ses intérêts financiers et de son patrimoine restent à préciser », ont ajouté les deux organisations.

Le député George Becali est malheureusement coutumier de ce type de comportement agressif et grossier envers les journalistes. En février 2002, il insultait et menaçait le journaliste Cristian Tudor Popescu, dans un café, après que ce dernier avait écrit un article dans le quotidien Adevarul sur un échange de terrains controversé impliquant l’armée. Propriétaire de l’équipe de football du Steaua Bucarest, George Becali s’en est également pris, le 3 novembre 2001, au journaliste Malonga Parfait. Le présentateur de l’émission Fotbal la Max diffusée sur la chaîne ProTV, avait été insulté et frappé à plusieurs reprises, le député déclarant qu’il ne pouvait admettre qu’un « nègre » se moque de lui.

Le 30 avril 2006, après le match de football entre le Steaua Bucarest et Middlesbrough, George Becali avait également ordonné à ses gardes du corps d’ôter de sa vue la journaliste Ana Maria Neagu de la chaîne de télévision TV Realitatea, qui lui avait demandé s’il était fier de ses joueurs, après leur élimination des demi-finales de la Super Coupe de l’UEFA. L’un des gardes du corps avait frappé la jeune femme à la jambe et l’avait insultée.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums