Reporters sans frontières

Un chef d'entreprise et deux complices inculpés de l'assassinat d'un cameraman, un an et demi après les faits

Un chef d’entreprise et deux complices inculpés de l’assassinat d’un cameraman, un an et demi après les faits

Publié le jeudi 14 janvier 2010.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EspañolEnglish

Un chef d’entreprise ainsi que deux autres individus ont été inculpés, le 12 janvier 2010, pour l’assassinat du cameraman Normando García, employé de la chaîne Teleunión à Santiago de los Caballeros (Nord), le 9 août 2008. Il s’agit de l’entrepreneur Jaime Flete García, commanditaire présumé du crime, et de deux hommes de main, José Amauris Santiago et José Agustín Espinal.

“Dans un pays où l’impunité a souvent été la règle après des attaques ou des attentats contre la presse, ces avancées dans l’enquête sur l’assassinat de Normando García constituent un signe important de volonté politique et judiciaire en faveur de l’État de droit. Nous serons attentifs au déroulement du procès qui doit avoir valeur d’exemple, les journalistes dominicains restant exposés à de lourdes représailles, notamment lorsqu’ils s’emparent de sujets sensibles comme la corruption et le narcotrafic”, a déclaré Reporters sans frontières.

Normando García, qui travaillait pour un programme très populaire dans la région, “Detrás de las Noticias” (“Derrière les informations”), avait rendu publiques des vidéos révélant l’implication de Jaime Flete García dans une affaire d’agression commise au sein de sa propre entreprise. Flete García, aux prises avec un tiers pour un différend financier, avait en effet obligé le vigile de l’établissement à se déclarer coupable pour des blessures infligées à ce dernier. Le cameraman, mis au courant des manœuvres de l’entepreneur, s’était présenté au tribunal et avait témoigné à charge contre lui. Cette révélation avait conduit à des incidents dans l’entreprise et à l’agression de Flete García par son personnel de sécurité.

L’entrepreneur avait d’abord menacé le reporter puis tenté de parvenir à un accord avec lui en proposant trois millions de pesos (environ 55 000 euros) pour ne pas divulguer les images. C’est depuis sa prison que Jaime Flete García aurait commandité le meurtre de Normando García.

(Photo : guasabaraeditor.blogspot.com)

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums