Reporters sans frontières

Robert Ménard et son équipe quittent le centre de Doha pour la liberté d'information

Robert Ménard et son équipe quittent le centre de Doha pour la liberté d’information

Publié le mardi 23 juin 2009.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Reporters sans frontières dénonce l’attitude des autorités qataries

Reporters sans frontières a appris, le 19 juin 2009, le départ de Robert Ménard du Centre de Doha pour la liberté d’information qu’il dirigeait depuis plus d’une année.

« Pendant quelques mois, nous avons fait entendre une voix indépendante, qui a dénoncé les exactions sans autre souci que la vérité. Nous avons aidé plus de 250 journalistes et médias en danger dans le monde. Et de cela, je crois, nous pouvons être fiers. Mais certains responsables qataris n’ont jamais voulu d’un Centre indépendant, libre de s’exprimer en dehors de toute considération politique ou diplomatique, libre de critiquer le Qatar lui-même : or, comment être crédible si l’on passe sous silence les problèmes dans le pays qui vous accueille ? Aujourd’hui, le Centre est asphyxié. Nous n’avons plus ni la liberté, ni les moyens de travailler. Cela ne peut plus durer. J’étais prêt à des compromis tant que l’essentiel – les aides distribuées, nos prises de position – était sauf. Ce n’est plus le cas », a expliqué Robert Ménard.

« Nous sommes consternés par l’attitude des autorités qataries qui n’ont pas véritablement joué le jeu, empêchant le Centre d’acquérir son indépendance. Robert Ménard et son équipe ont été pris à partie dès lors qu’ils ont dénoncé les manquements à la liberté de la presse au Qatar. C’était pourtant le préalable à la crédibilité de ce centre. Plusieurs personnes dans l’entourage de l’Emir ne l’ont pas compris. C’est regrettable et guère encourageant pour ceux qui croient en l’avenir de la liberté de la presse dans la région. Pour Reporters sans frontières, à l’origine de ce projet, cette aventure prend fin », a indiqué Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

Le Centre de Doha est notamment à l’initiative de la création de Somina, une agence de presse somalienne. Le Centre a également distribué des gilets pare-balles en Somalie, mais aussi en Irak, au Pakistan et à Gaza. Il a aussi fourni du papier aux journaux de Guinée-Bissau qui avaient cessé de paraître en raison de la pénurie.

Les responsables de l’assistance, de la recherche et de la communication ont également quitté le Centre.

Le Centre de Doha pour la liberté d’information a été créé à l’initiative de Sheikha Mozah, l’épouse de l’émir du Qatar, et de Reporters sans frontières, en décembre 2007. Robert Ménard en était le directeur depuis le 1er avril 2008. Il est le fondateur de Reporters sans frontières qu’il a dirigée durant 23 ans, jusqu’au 1er octobre 2008.

Reporters sans frontières
Contact presse : Alexandre Jalbert
presse@rsf.org
Tel : 33 1 44 83 84 82 – Fax : 33 1 45 23 11 51

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums