Reporters sans frontières

Les prédateurs

Gambie
Yahya Jammeh
Président de la république

Guérisseur, "médecin" ayant percé le mystère du sida, de l’obésité et de l’érection, Yahya Jammeh a tout du dictateur délirant, imprévisible et violent. Il a promis de couper la tête aux homosexuels pour nettoyer la société gambienne. Paranoïaque, il se dit prêt à tuer quiconque chercherait à déstabiliser le pays, en premier lieu les défenseurs des droits de l’homme et les journalistes, ces empêcheurs de tourner en rond : « Si vous êtes affiliés à des mouvements de défense des droits de l’homme, soyez assurés que votre sécurité n’est pas garantie (…) Nous sommes prêts à tuer les saboteurs. » A bon entendeur… L’affaire non résolue Deyda Hydara, ancien correspondant de l’AFP et directeur du trihebdomadaire The Point, abattu dans la rue en 2004, continue d’alimenter le face à face entre la presse indépendante et le régime. En mars 2011, Yahya Jammeh a nié, une énième fois, être impliqué dans la mort du journaliste et a affirmé qu’il ne "sacrifiera pas la paix et la sécurité de la Gambie sur l’autel de la liberté d’expression". L’Union de la presse gambienne (GPU) avait eu le courage d’adresser au chef de l’Etat, en 2009, une lettre lui demandant de reconnaître l’implication du gouvernement dans cet assassinat. Réponse : six professionnels condamnés à deux ans de prison pour « diffamation » et « sédition » ; et une grâce après un mois de détention. Car Yahya Jammeh sait faire preuve de mansuétude. La plupart du temps, toutefois, pas besoin de chef d’inculpation pour enfermer les journalistes. Chief Ebrima Manneh, journaliste au Daily Observer, arrêté en 2006, disparu depuis, serait même mort en prison en 2008.
Abdallah ben Abdelaziz Al-Saoud - Arabie Saoudite Alexandre Loukachenko - Bélarus Ali Khamenei - Bélarus Bashar Al-Assad - Syrie Boko Haram, groupe islamiste - Nigeria Camorra (Naples), 'ndrangheta (Calabre), Sacra Corona Unita (Pouilles), Cosa Nostra (Sicile) - Italie Chine – Xi Jinping - Chine Choummaly Sayasone - Laos Frères musulmans, parti au pouvoir - Egypte Gourbangouly Berdymoukhammedov - Turkménistan Hamad bin Isa Al Khalifa - Bahreïn Ilham Aliev - Azerbaïdjan Islam Karimov - Ouzbékistan Israel Defence Forces - Israël Issaias Afeworki - Erythrée Jabhat Al-Nosra - Syrie Kim Jong-un - Corée du Nord Le clan Rajapakse - Sri Lanka Leaders et membres des groupes religieux extrémistes - Maldives Les agences de renseignement - Pakistan Les groupes armés baloutches : - Pakistan Mahmoud Ahmadinejad - Iran Mexique : Miguel Treviño Morales alias “Z-40” et le cartel criminel de “Los Zetas” - Mexique Miguel Facussé Barjum - Honduras Milices privées - Philippines Mollah Mohammad Omar - Pakistan Nguyen Phu Trong - Vietnam Noursoultan Nazarbaïev - Kazakhstan Paul Kagamé - Rwanda Ramzan Kadyrov - Russie Raúl Castro - Cuba Robert Mugabe, président de la République - Zimbabwe Somalie - Al-Shabaab, milice islamiste armée - Zimbabwe Swaziland - Mswati III, Roi - Swaziland Teodoro Obiang Nguema - Guinée Équatoriale Vasif Yusif Oghlu Talibov - Azerbaïdjan Vladimir Poutine - Russie Yahya Jammeh - Gambie “Otoniel” et Los Urabeños – paramilitaires - Colombie
close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums