Reporters sans frontières

Les prédateurs

Nigéria
Boko Haram
groupe islamiste

Multipliant les attentats à la bombe et les attaques suicide ayant visé notamment les Nations unies, des églises, et de nombreux commissariats de police, Boko Haram a aussi fait de la presse l’une de ses cibles. Le double attentat qui a frappé des bureaux de journaux, à Abuja et Kaduna, en avril 2012, lui est attribué. Fondé en 2002, par Mohamed Yusuf, à Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno (Nord-Est), le groupe islamiste Jama’atu Ahlis Sunna Lidda’awati Wal-Jihad ("Peuple engagé dans la propagation de l’enseignement du Prophète et du jihad"), plus connu sous le nom de Boko Haram ("L’éducation occidentale est un pêché"), prône un islam radical et rigoriste. Il a pour objectif de faire appliquer la charia dans tout le pays et accuse les médias de faire un traitement partial de son combat contre les autorités. "Nous avons maintes fois mis en garde les journalistes et les organes de presse d’être professionnels et objectifs dans leurs reportages. C’est une guerre entre le gouvernement du Nigeria et nous ; malheureusement les médias n’ont pas été objectifs et justes […], ils ont choisi de prendre parti". Ces mots sont d’Abul Qaqa, porte-parole du groupe qui a revendiqué l’assassinat, en octobre 2011, de Zakariya Isa, reporter et cameraman de la chaîne nationale Nigeria Television Authority (NTA), abattu de plusieurs balles devant son domicile alors qu’il rentrait de la mosquée. La secte terroriste reprochait au journaliste de l’espionner pour le compte des forces de sécurité nigérianes, une accusation réfutée par ses collègues et les services de renseignements du pays. Plus tard, en janvier 2012, le correspondant de Channels TV à Kano (Nord) a été abattu alors qu’il tentait d’interviewer des victimes de la série d’attentats suicides commise dans la ville par Boko Haram. Le groupe est suspecté de l’avoir éliminé pour l’empêcher de témoigner.
Abdallah ben Abdelaziz Al-Saoud - Arabie Saoudite Alexandre Loukachenko - Bélarus Ali Khamenei - Bélarus Bashar Al-Assad - Syrie Boko Haram, groupe islamiste - Nigeria Camorra (Naples), 'ndrangheta (Calabre), Sacra Corona Unita (Pouilles), Cosa Nostra (Sicile) - Italie Chine – Xi Jinping - Chine Choummaly Sayasone - Laos Gourbangouly Berdymoukhammedov - Turkménistan Hamad bin Isa Al Khalifa - Bahreïn Ilham Aliev - Azerbaïdjan Islam Karimov - Ouzbékistan Israel Defence Forces - Israël Issaias Afeworki - Erythrée Jabhat Al-Nosra - Syrie Kim Jong-un - Corée du Nord Le clan Rajapakse - Sri Lanka Leaders et membres des groupes religieux extrémistes - Maldives Les agences de renseignement - Pakistan Les groupes armés baloutches : - Pakistan Mexique : Miguel Treviño Morales alias “Z-40” et le cartel criminel de “Los Zetas” - Mexique Miguel Facussé Barjum - Honduras Milices privées - Philippines Mollah Mohammad Omar - Pakistan Nguyen Phu Trong - Vietnam Noursoultan Nazarbaïev - Kazakhstan Paul Kagamé - Rwanda Ramzan Kadyrov - Russie Raúl Castro - Cuba Robert Mugabe, président de la République - Zimbabwe Somalie - Al-Shabaab, milice islamiste armée - Zimbabwe Swaziland - Mswati III, Roi - Swaziland Teodoro Obiang Nguema - Guinée Équatoriale Vasif Yusif Oghlu Talibov - Azerbaïdjan Vladimir Poutine - Russie Yahya Jammeh - Gambie “Otoniel” et Los Urabeños – paramilitaires - Colombie
close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums