Reporters sans frontières

 Un suspect arrêté pour le meurtre de Niel Jimena

Un suspect arrêté pour le meurtre de Niel Jimena

Publié le mardi 14 août 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières prend acte de l’arrestation de l’un des deux suspects du meurtre de Niel Jimena, le 8 août 2012, dans le sud des Philippines.

“Les progrès, dans les enquêtes relatives aux meurtres de professionnels des médias, sont trop rares pour être ignorés. Nous encourageons la police à poursuivre ses efforts pour identifier d’éventuels commanditaires, et nous espérons que des avancées interviendront rapidement dans les nombreuses affaires similaires qui restent à ce jour en souffrance”, a déclaré l’organisation.

“L’insécurité des journalistes et l’impunité de leurs agresseurs ont atteint des proportions dramatiques aux Philippines. Rappelons qu’au moins quatre professionnels des médias ont été assassinés depuis le début de l’année. Rendre justice aux victimes constitue un préalable indispensable pour dissuader d’autres tentatives et enrayer cette spirale sanglante. De ce point de vue, l’enquête sur la tuerie qui avait décimé 32 journalistes en 2009 revêt bien sûr dimension capitale. Mais elle ne doit pas faire oublier la lenteur persistante de la justice à faire la lumière sur une série d’autres assassinats, dont ceux de Dennis Cuesta, Christopher Guarin et Aldion Layao”, a ajouté Reporters sans frontières.

Le 22 août 2011, après avoir reçu des menaces d’un politicien qu’il avait critiqué en ligne, l’un des présentateurs de DYRI-RMN Radio, Niel Jimena, avait été abattu par deux hommes à moto près de son domicile, sur l’île de Negros (Sud).

L’un des deux suspects présumés, Noel Guimeroy, a été arrêté le 8 août 2012 vers 6 heures du matin dans le village de Tinungan (commune d’Isabela). Le deuxième suspect, Joel Calungsod, est, quant à lui, toujours recherché. Les deux hommes doivent répondre du chef d’inculpation d’”homicide” devant le tribunal municipal de Silay (ouest de l’île de Negros).

Au 140e rang sur 179 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse 2011-2012 établi par Reporters sans frontières (lien), les Philippines restent à ce jour l’un des pays les plus dangereux pour les professionnels des médias.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums