Reporters sans frontières

Accueil - Signer les pétitions

27771

Nguyen Van Dai et Le Thi Cong Nhan

Publié le 8 juillet 2008

Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer


"Monsieur l’Ambassadeur du Viêt-nam,

Je me permets d’attirer votre attention sur les cas de Nguyen Van Dai et de Le Thi Cong Nhan, arrêtés le 6 mars 2007 et condamnés respectivement à quatre et trois ans de prison. À notre connaissance, ces avocats, accusés de "propagande hostile" contre le régime vietnamien, n’ont fait qu’exercer leur métier, conformément à la liberté d’expression garantie par la Constitution vietnamienne. Nous vous prions donc d’intervenir auprès de votre gouvernement afin d’obtenir l’abandon de toutes les charges pesant contre eux et leur libération.

Je vous prie d’agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de ma haute considération."

Pétition Reporters sans frontières

Il y a 382 signatures.

Avocats, défenseurs des droits de l’homme et cyberdissidents, Nguyen Van Dai et sa collègue, Le Thi Cong Nhan, ont été arrêtés le 6 mars 2007 par la police vietnamienne, accusés de "propagande hostile contre la République socialiste du Viêt-nam".

Leader du mouvement démocratique vietnamien, notamment signataire de l’appel du "Bloc 8406", et ardent défenseur des droits de l’homme, Nguyen Van Dai a régulièrement publié des articles en faveur de la démocratie sur des sites Internet basés à l’étranger. En juin 2007, peu après le 10e Congrès du Parti communiste vietnamien, il avait rédigé un article, publié sur le site en vietnamien de la BBC, intitulé "Le droit de fonder un parti au Viêt-nam". Pour l’intimider, les autorités avaient réuni une « Cour populaire » de 200 habitants du district de Bach Khoa, à Hanoi, pour le juger pour "trahison". À cette occasion, les "juges" avaient en effet exigé que son droit d’exercer son métier d’avocat lui soit retiré et que son cabinet soit fermé. Les autorités sont allées bien au-delà des recommandations du peuple, puisqu’en mars 2008, Nguyen Van Dai et Le Thi Cong Nhan ont été arrêtés dans la capitale. Leur détention ayant été critiquée au niveau international, les forces de sécurité ont ordonné à leurs familles de ne plus s’exprimer dans les médias étrangers.

Peu avant son arrestation, Nguyen Van Dai avait également lancé un blog sur la plate-forme de Reporters sans frontières (http://nguyenvandai.rsfblog.org/). Il y avait republié son article sur les partis politiques ainsi que les photos de son voyage aux Etats-Unis, en 2006, pendant lequel il avait rencontré des responsables du Département d’Etat.

Le 11 mai 2007, Nguyen Van Dai et Le Thi Cong Nhan ont été condamnés par la Cour populaire de Hanoi pour "propagande contre le gouvernement". Le juge a estimé qu’ils avaient "gravement violé la Constitution et la loi vietnamienne en dénigrant le rôle du Parti communiste" et "déformé la situation de la démocratie et des droits de l’homme au Viêt-nam". Les deux avocats ont ainsi été condamnés respectivement à cinq et quatre ans de prison en vertu de l’article 88 du code pénal. Le 27 novembre 2007, lors du procès en appel, Nguyen Van Dai et Le Thi Cong Nhan ont bénéficié d’une faible remise de peine. Ils sont ainsi condamnés respectivement à quatre et trois ans de prison ferme ainsi qu’à quatre et trois ans de résidence surveillée à leur sortie.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

BAROMÈTRE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2014

Bilan

Nos vidéos


Les ennemis d'internet

cybercensorship

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums