Reporters sans frontières

25888

Accueil - Asie - Pakistan

YouTube débloqué ; des vidéos toujours inaccessibles

Publié le mercredi 27 février 2008. Mis à jour le mercredi 5 mars 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Depuis le 26 février 2008, le site Internet YouTube est de nouveau accessible au Pakistan. L’autorité pakistanaise des télécommunications (PTA) a demandé aux 70 fournisseurs d’accès du pays de rétablir l’accès au site de partage de vidéos en ligne. Les vidéos jugées "blasphématoires" par les autorités ne sont cependant pas disponibles.

La PTA a expliqué qu’elle avait ordonné, le 22 février, le blocage du site dans sa totalité le temps que ces vidéos soient retirées. L’Autorité a notamment évoqué la présence de clips concernant le député hollandais Geert Wilders. Il est l’un des neufs membres du Parti conservateur pour la liberté (PVV) au Parlement. Il avait annoncé, en novembre 2007, réaliser un film illustrant les passages "fascistes" du Coran. Il avait déjà essayé d’obtenir l’interdiction du Livre, le jugeant incompatible avec les lois hollandaises.

Suite à une erreur technique, le blocage de YouTube au Pakistan a paralysé le Réseau pendant deux heures, le 24 février, rendant son accès difficile voire impossible.


23.02 - Trop de vidéos "anti-islamiques" : YouTube bloqué jusqu’à nouvel ordre

Reporters sans frontières condamne le blocage du site de partage vidéos YouTube, le 22 février 2008, par l’Autorité des télécommunications du Pakistan (PTA), l’organisme officiel de régulation d’Internet. Selon cette Autorité, le "quota de vidéos ’anti-islamiques’ s’est accru sur le site". Elle a ordonné à tous les fournisseurs d’accès à Internet du pays de bloquer YouTube jusqu’à nouvel ordre.

"Nous rappelons qu’il n’est pas du ressort de la PTA d’ordonner ce blocage. Une telle décision doit être prise par la justice et non par un organisme placé sous la tutelle du gouvernement. Nous estimons que cette mesure est disproportionnée. Le concept de quota est contraire au principe même de partage de vidéos en ligne", a déclaré l’organisation.

D’après le collectif "Don’t block the blog" (http://help-pakistan.com/main/dont-...), un groupe de blogueurs pakistanais qui se battent contre la censure du Net, deux vidéos auraient pu conduire à ce blocage. L’une est considérée comme "anti-islamique" (http://www.youtube.com/watch?v=o3s8...) et l’autre montre les témoignages de votants qui auraient assisté à des fraudes lors des récentes élections parlementaires (http://www.youtube.com/watch?v=6TPU...). Celles-ci ont été remportées par les partis d’opposition au président Pervez Musharraf.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums