Reporters sans frontières

Nos organisations partenaires

Publié le lundi 10 septembre 2012. Mis à jour le mardi 29 janvier 2013.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EspañolEnglish


Reporters sans frontières a établi des partenariats avec dix-huit organisations locales spécialisées dans la défense de la liberté d’informer. Ces collaborations au quotidien permettent de mieux rendre compte de la situation de la liberté de la presse, de dénoncer les violences contre les journalistes et de soutenir ceux en difficulté. Elles renforcent notre lutte contre la censure et les atteintes à l’indépendance des médias. Campagnes et plaidoyers sont régulièrement mis en œuvre ensemble pour défendre la cause de l’information libre.



View Nos organisations partenaires in a larger map


BELARUSIAN ASSOCIATION OF JOURNALISTS (BAJ) – Bélarus

Fondée en 1995, l’organisation, qui réunit 110 membres représentant un large éventail de médias à travers la Biélorussie, a pour objectif de défendre la liberté d’expression et le journalisme indépendant. Membre associé de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) depuis 1997, la BAJ a signé un accord de partenariat avec Reporters sans frontières en 2003. La même année, World Association of Newspapers (WAN) a remis à l’organisation le prix du Golden Pen of Freedom. En décembre 2004, le parlement européen lui a décerné le prix Sakharov de la liberté de pensée. La BAJ rassemble et diffuse de l’information sur les violations contre la liberté d’expression et les droits des journalistes en Biélorussie. Le centre suit les faits liés à la couverture des campagnes politiques dans les médias du pays. A travers son centre juridique pour la protection des médias, la BAJ soutient les journalistes et les rédactions en difficulté, les représentants au tribunal et leur offre un conseil légal. De plus, ses avocats font des propositions pour améliorer le cadre légal en accord avec les standards internationaux.

Adresse : Belarusian Association of Journalists (BAJ)
Pl. Svabody 17-304
220030 MINSK
Belarus
Tel : +375 17 203-63-66, 226-70-98
Fax : +375 17 203-63-66, 226-70-98
Email : baj@baj.by
Web : www.baj.by


LA FONDATION POUR LA DEFENSE DE LA GLASNOST - Russie

Association de défense de la liberté de presse qui, depuis 1991, réalise un monitoring des atteintes à la liberté de la presse en Russie et dans les pays de l’ex-URSS. Elle fournit une aide juridique aux journalistes impliqués dans des procès de presse, organise des séminaires de formation et conseille les autorités et les professionnels de la presse au sujet de la loi sur la presse. La Fondation pour la défense de la Glasnost est reconnue en Russie et à l’étranger comme l’une des associations russes les plus efficaces et crédibles.

Adresse : Glasnost Defence Foundation (GDF)
4, Zubovsky Boulevard, Office 432
119992 Moscou
Russie
Tel/fax : (495) 637-4947, 637-4420
Email : boris@gdf.ru, fond@gdf.ru
Site web : http://www.gdf.ru


MEDIA MONITORING AGENCY - Roumanie

Partenaire depuis 2004 avec Reporters sans frontières, Media Monitoring Agency est une organisation non gouvernementale roumaine qui défend la liberté de la presse et le pluralisme de l’information. L’organisation dénonce les violations des droits des journalistes dans son pays. Elle observe le travail des médias publics en période électorale et s’assure du respect des règles pratiques et éthiques. Depuis, plusieurs activités ont été menées conjointement, dont le monitoring d’une élection présidentielle, des missions dans des provinces roumaines et la rédaction de communiqués de presse communs. Un rapport annuel sur la situation de la liberté de la presse en Roumanie sera publié chaque année à partir de 2011.

Adresse : Media Monitoring Agency
Calea Plevnei str. - nr.98, bl. 10C
Sector 1 Bucharest
Romania
Tel : 021-313.40.47
Fax : 021-637.37.67
Email : office@activewatch.ro
Site web : www.activewatch.ro


JOURNALISTIC FREEDOM OBSERVATORY (JFO) - Irak

Organisation indépendante, créée en 2004, par Ziyad Al-Ajili, basée à Bagdad, elle exerce une veille active de la situation de la liberté des médias en Irak. Depuis juillet 2010, le JFO a fusionné avec le centre Metro de défense de la liberté de la presse, au Kurdistan irakien, qui est alors devenu l’antenne du JFO dans la région autonome.

Email : info@jfoiraq.org /- bashar@jfoiraq.org
Téléphones portables : +964 7901 514862 / +964 7901 966750
Portable international : +47 97 101 18

JOURNALISTS IN DANGER - Kazakhstan

Journalists in Danger est une association créée en 2001 par seize journalistes. Elle contribue au développement de la qualité des médias d’information au Kazakhstan, promeut le respect et la valorisation de la diversité des opinions afin d’œuvrer à la défense de la liberté d’expression, des droits des médias lorsque ceux-ci sont attaqués en raison de leurs activités professionnelles ; et ce en leur apportant toute l’aide nécessaire, par exemple, juridique ou matérielle. Elle est présidée par Rozlana Taukina, correspondante de Reporters sans frontières.

Adresse : Journalists In Danger
Rozlana Taukina
21, Abay ave. 20/17
Almaty
Kazakhstan 050013
Tel : +77017290676
Email : rozlana.t@gmail.com


UNION DES JOURNALISTES DES ZONES TRIBALES (TUJ) - Pakistan

Fondée en 1987, l’Union des journalistes des zones tribales (TUJ) pakistanaise regroupe plus de 150 membres répartis dans les huit zones tribales qui bordent la frontière avec l’Afghanistan. Le siège de l’association se trouve à Peshawar. Reporters sans frontières a soutenu des activités de la TUJ, notamment l’organisation de manifestations ou conférences suite à des assassinats de journalistes. Elle a également apporté son aide aux initiatives de la TUJ et la KUJ (Khyber Union of Journalists) pour aider les dizaines de journalistes qui ont fui la vallée de Swat et les zones tribales après le lancement des initiatives militaires. Les deux organisations échangent également des informations.

Adresse :
House NO#76, opp. Al-Falah Masjid
Rabbani Street Arbab Road, University Road
Peshawar, Pakistan.
Tel : +91 5851659
Site web : www.tuj.com.pk


BURMA MEDIA ASSOCIATION (BMA) - Birmanie

Jeune organisation qui regroupe les journalistes d’origine birmane exerçant leur profession en exil. Basés dans de nombreux pays, ces journalistes ont lancé un site internet et un réseau d’information grâce auxquels ils informent sur la situation de la liberté de la presse, et notamment sur les journalistes et écrivains emprisonnés.

Contact : Maung Maung Myint
Email : myintm@bma-online.org
myintm@mac.com


THE BANGLADESH CENTRE FOR DEVELOPMENT, JOURNALISM AND COMMUNICATION (BCDJC) – Bangladesh

Le Centre du Bangladesh pour le développement, le journalisme et la communication (BCDJC) est une organisation qui, depuis huit ans, s’est engagée dans la surveillance de la liberté de la presse. Elle assure également la formation des journalistes bengalis, notamment dans le domaine des droits de l’homme et de la couverture des élections, et publie des ouvrages sur le journalisme, les médias et la communication.

Adresse : Bangladesh Centre for Development, Journalism and Communication
64 Central Road (Ground Floor)
Dhanmondi, Dhaka 1205
Bangladesh
Tel : +880-2-8620539
Fax : +880-2-9662684
Email : bcdjc@citechco.net


NATIONAL UNION OF SOMALI JOURNALISTS (NUSOJ) - Somalie

Jeune association créée en 2002, devenue syndicat en 2005, la NUSOJ défend la liberté de la presse en Somalie. Ses membres travaillent dans le secteur de l’industrie de l’information (radio, audiovisuel, presse écrite, etc.). L’organisation observe et mène des enquêtes sur les violations de la liberté de la presse et des droits fondamentaux. Le partenariat entre Reporters sans frontières et l’Union nationale des journalistes somaliens remonte à 2004. L’organisation aide Reporters sans frontières à identifier les bénéficiaires de bourses d’assistance et participe à la collecte d’information. Il s’agit d’un de nos partenaires historiques.

Adresse : National Union of Somali Journalists (NUSOJ)
Taleex Street
KM4 Area
Hodan District - Mogadishu
Somalia
Tel/fax : +252 1 859 944 - Email : nusoj@nusoj.org
Site web : Internet :http://www.nusoj.org


THAI NETIZEN NETWORK (TNN) - Thaïlande

Le Thai Netizen Network (TNN) est un réseau d’internautes qui, depuis sa création le 2 décembre 2008, œuvre pour le droit à l’accès Internet, la liberté d’expression, et pour la protection des droits civils, de la vie privée et de l’anonymat en ligne. Le réseau lance des campagnes pour préserver les cyberlibertés et publie des communiqués de presse. Il organise des séminaires destinés à sensibiliser les citoyens et encourager les internautes à faire la promotion de la démocratie. Animé par une équipe de sept personnes, le TNN comptabilise plus de 200 sympathisants.

Adresse : Thai Netizen Network
409, 2nd floor Soi Ratchada 14
Huay-kwang, Bangkok
Thaïland 10320
Tel/Fax : +66-2-6910574
Site web : http://thainetizen.org/
Twitter : @thainetizen


JOURNALISTS FOR DEMOCRACY IN SRI LANKA (JDS) – Sri Lanka

Groupement de journalistes, d’écrivains, d’artistes et de défenseurs des droits de l’homme sri lankais en exil, JDS mène campagne pour la démocratie, les droits de l’homme et la liberté d’expression au Sri Lanka.

Adresse : Journalists For Democracy in Sri Lanka
IMRV, Herdentorsteing 38
28195 Bremen
Germany
Site web : http://www.jdslanka.org/


ZIMBABWE JOURNALISTS FOR HUMAN RIGHTS - Zimbabwe

Créée en 2003 mais rapidement mise à mal par la politique répressive du gouvernement de Robert Mugabe vis-à-vis des médias au milieu des années 2000, la ZJHR a été relancée en septembre 2009. L’organisation ne dispose à l’heure actuelle d’aucun soutien structurel, les appuis qu’elle reçoit restant ponctuels à l’occasion d’organisation d’événements spécifiques. La structure travaille en étroite collaboration avec la Zimbabwe Lawyers for Human Rights (ZLHR), une organisation bien établie à Harare. En 2010, la ZJHR a organisé une marche à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse célébrée le 3 mai. Reporters sans frontières souhaite accompagner les efforts de cette association. En effet, le Zimbabwe reste un pays hostile à la liberté de la presse où les journalistes subissent à la fois les volontés de contrôle sur l’information de la part du gouvernement et les abus de pouvoir de nombre d’institutions étatiques (armée, police, services de renseignements).

Contact : Guthrie Munyuki
2036 Marzowe crescent
Glen Norah A.
Harare - Zimbabwe
Email : gmunyuki@googlemail.com


JOURNALISTE EN DANGER (JED) - République démocratique du Congo

Créée en novembre 1998, cette organisation défend la liberté de la presse en République démocratique du Congo. Dotée de correspondants à Lubumbashi, Mbuji-Mayi et Matadi, et forte des contacts noués dans les zones contrôlées par les rebelles, elle recueille des informations sur les journalistes agressés, menacés ou emprisonnés. Sans elle, beaucoup de professionnels des médias seraient emprisonnés sans que le public, les autorités publiques ou les instances internationales en soit informés. Ses membres se rendent régulièrement dans les prisons pour rencontrer leurs confrères détenus et les soutenir. JED organise également des réunions et des conférences pour rappeler aux journalistes congolais les règles élémentaires d’éthique et de déontologie professionnelles. L’organisation publie, chaque année, un rapport annuel détaillé sur l’état de la liberté de la presse en République démocratique du Congo.

Adresse : Journaliste en danger
374, avenue colonel Mondjiba
Complexe Utexafrica
Galerie Saint Pierre
Kinshasa/Ngaliema
B.P. 633 - Kinshasa 1
République démocratique du Congo (RDC)
Email : jedkin@jed-afrique.org
Site web : http://www.jed-afrique.org


ASSOCIATION DES JOURNALISTES ERYTHREENS EN EXIL - Erythrée

Cette jeune association, créée en janvier 2002 à Washington, est constituée d’une trentaine de journalistes érythréens en exil basés en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique et en Arabie Saoudite. Elle entend défendre la liberté de la presse, mettre en place une presse véritablement indépendante, protéger les droits et assurer la liberté et la sécurité des journalistes et des collaborateurs des médias érythréens. Elle se consacre à la promotion de la coopération entre les citoyens, les institutions nationales et internationales, et les organisations qui s’intéressent aux médias et au travail des journalistes en Erythrée. Elle envisage de créer son propre site internet afin de mettre à la disposition du public les informations dont elle dispose, de collaborer avec les sites érythréens existants, ainsi qu’à transmettre de la documentation aux journalistes érythréens et organiser des conférences et des tables rondes sur la situation du journalisme en Erythrée.

Email : aejexile@gmail.com


CEPET - Mexique

Fondé à Mexico en 2003 autour de la journaliste Leonarda Reyes, le Centre de journalisme et d’éthique publique (CEPET) n’était pas dédié à l’origine à la défense de la liberté d’expression mais en a fait rapidement sa priorité à partir de 2004. Dans la lutte contre l’impunité, le CEPET a souvent fait office de lien entre d’autres organisations pour des actions d’envergure. Par exemple, il a été à l’origine de la commission En Memoria à laquelle a participé Reporters sans frontières, destinée à faire la lumière sur l’assassinat, en 2004, de Roberto Mora, directeur du quotidien El Mañana à Nuevo Laredo. Le CEPET a également lancé le mouvement Ni Uno Más ("pas un de plus") qui s’est manifesté simultanément dans seize villes et dix états du pays à la suite d’assassinats de journalistes en 2006. Le CEPET a aussi créé une commission de liberté d’expression composée de trois journalistes – l’un basé à Mexico et deux autres à la frontière nord – qui fonctionne sous forme de réseau d’alerte à la moindre attaque contre un média.

Adresse : CEPET
Calle del Puente No. 222
Col. Ejidos de Huipulco
Tlalpan, 14380, D.F.
Mexico
Tel : +52 55 5483 2020
Email : cepet@cepet.org ou libex@cepet.org


C-LIBRE - Honduras

Le Comité por la Libre Expresión (C-LIBRE) a vu le jour en juin 2001 dans la capitale de Tegucigalpa afin de contrer des initiatives politiques portant atteinte à l’accès à l’information publique et à l’exercice de la profession de journaliste. Fonctionnant avec quelques permanents sur un mode associatif et participatif, l’organisation s’est beaucoup mobilisée pour une loi de transparence facilitant la vigilance citoyenne sur les politiques publiques. Elle milite également pour la promotion d’une véritable charte éthique au sein de la presse hondurienne. C-LIBRE a, enfin et surtout, fait œuvre utile à la suite du coup d’Etat du 28 juin 2009, contribuant à briser le silence de la grande presse sur le sort infligé aux journalistes d’opposition, victimes du putsch.

Adresse : C-LIBRE
Col. Rubén Darío
Calle Palermo No.2244B
Tegucigalpa
Honduras
Email : buzon@clibre.info
Tel/fax : (504) 239-8246


FECOLPER - Colombie

La Fédération colombienne des journalistes (FECOLPER) a été officiellement instituée à Medellín le 2 mai 2007 au moment de la remise du prix UNESCO/Guillermo Cano. Créée sous la devise “Unité nationale pour un journalisme libre responsable et sûr”, la FECOLPER fédère actuellement près de 1 300 journalistes issus de 22 départements colombiens. Elle intervient autant pour plaider la cause de la liberté d’expression que pour défendre le droit du travail. Elle est actuellement présidée par Eduardo Márquez González, cible de récentes menaces de paramilitaires.

Adresse : FECOLPER
C/ 26 Número 13-A ; piso 3
Santa Fe de Bogotá
Colombie
Tel : (571) 2825691
Fax : 3348265
Email : glatbo@terra.com.co

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums