Reporters sans frontières

Nos grands rendez-vous

Publié le mercredi 12 septembre 2012. Mis à jour le mercredi 5 juin 2013.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EnglishEspañol


Outre ses communiqués, ses rapports de mission ou d’enquête et ses publications périodiques, Reporters sans frontières rythme l’année de temps forts dédiés à la liberté de l’information.


//JANVIER//
CLASSEMENT MONDIAL DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE

Publié chaque année, le classement permet de mesurer le degré de liberté dont bénéficient les médias dans plus de 170 pays et permet ainsi, via une cartographie du monde, de mettre en avant les régions où la liberté de la presse s’améliore et celles où elle recule. Ce classement suscite de nombreuses réactions de la part de gouvernements, qu’ils soient bien ou mal classés.

Le classement 2013


//12 MARS//
JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA CYBER-CENSURE

Depuis 2008, cette journée, créée par Reporters sans frontières, est destinée à mobiliser chacun pour un Internet libre et accessible à tous. À cette occasion, Reporters sans frontières publie la liste des « Ennemis d’Internet » et attribue le prix du « Net-citoyen ». Il récompense un internaute, blogueur ou cyberdissident qui s’est illustré par ses activités de défense de la liberté d’expression sur le Net.


//3 MAI//
JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE

Journée célébrée depuis 1992, Reporters sans frontières publie à cette occasion la liste des « Prédateurs de la liberté de la presse » : hommes politiques, dirigeants d’institutions d’État, chefs religieux, milices et organisations criminelles qui s’attaquent directement aux journalistes. À titre d’exemple : le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, le président ouzbek Islam Karimov, le mollah Omar à la tête des Talibans, les cartels de drogue mexicains ou encore le président érythréen Issaias Afeworki.

JPEG - 114.6 ko

//DÉCEMBRE//
PRIX REPORTERS SANS FRONTIÈRES - LE MONDE

Depuis 1992, le prix Reporters sans frontières est destiné à mettre en valeur le travail d’un journaliste et d’un média ayant contribué de manière notable à la défense ou à la promotion de la liberté de la presse dans le monde. Il est décerné en décembre par un jury international composé de professionnels des médias et de défenseurs des droits de l’homme. Il a notamment été attribué à Liu Xiaobo en 2004 (prix Nobel de la paix en 2010), ou au Journalistic Freedoms Observatory of Iraq en 2007.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums