Reporters sans frontières

Menaces de mort et harcèlement à l’encontre d’un journaliste tamoul résidant à Oslo

Publié le mardi 26 avril 2005.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Reporters sans frontières est très préoccupée par les appels au meurtre et les diverses menaces dont fait l’objet Sethurupan Nadarajah, un journaliste indépendant tamoul résidant en Norvège. Craignant pour sa vie et pour celle de son épouse, le journaliste a lancé un appel à l’aide à l’organisation de défense de la liberté de la presse qui a pu confirmer le sérieux et la véracité des déclarations de Sethurupan.

Depuis six mois, le journaliste tamoul est victime de menaces de mort émanant de plusieurs sites Internet, notamment www.neruppu.com, basé au Danemark mais hébergé aux Etats-Unis. Dans une lettre adressée au ministre de la Justice et de la Police norvégien, Odd Einar Dorum, Reporters sans frontières a insisté pour qu’une protection policière soit accordée à Sethurupan Nadarajah et qu’une enquête soit diligentée sur l’origine des menaces téléphoniques et électroniques. L’organisation a également démandé au ministre de l’Intérieur danois, Lars Lokke Rasmussen, de faire toute la lumière sur l’origine exacte de ces menaces.

Outre la diffusion sur le site Internet d’un photomontage de Sethurupan sur lequel on peut lire en légende : "Terroriste tamoul. Monsieur Sethu collecte de l’argent pour le journaliste Nadesan mais l’utilise pour sa famille. Attention à cet individu", le journaliste tamoul reçoit à présent des menaces directes.

Le 25 avril 2005, Sethurupan a reçu un e-mail en tamoul provenant de l’adresse tamil3rdview@yahoo.co.uk, et contenant le message : "Nous avons rassemblé des informations sur vous. Nous allons bientôt agir contre vous. Nous avons également informé le LTTE. Vous êtes un individu très dangereux pour notre lutte de libération. Nous habitons en Norvège (…) et nous allons vous éliminer de ce monde." L’adresse IP de l’ordinateur duquel émane le message a été identifiée : 81.191.153.244. Il s’agirait d’une adresse à Oslo.

Un autre incident témoigne de la situation inquiétante dans laquelle se trouve Sethurupan. Le 20 avril vers 15h, un tamoul a appelé le journaliste et a proféré des menaces à l’encontre de son épouse, une infirmière sri lankaise naturalisée norvégienne : "Où est ta femme ? Nous allons la violer et la tuer car c’est une prostituée."

Ces menaces de mort ont été récemment relayées par TBC Radio, une station en tamoul favorable à Karuna et qui émet à Londres ainsi que par un autre site Internet www.nitharsanam.net, basé au Danemark, et ayant le même serveur d’hébergement que le site danois, la compagnie américaine GoDaddy.

Des groupes tamouls favorables à Karuna - chef de guerre sécessionniste du mouvement des Tigres tamouls (LTTE) - seraient à l’origine des menaces de mort. Ils accusent Sethurupan d’appartenir au LTTE et de rédiger des articles en anglais et en tamoul sur leurs activités au Sri Lanka et à l’étranger.

Or, le journaliste tamoul est connu pour son indépendance et il a reçu, en 2001, des menaces de personnes favorables au LTTE. Il est un membre actif de la Sri Lanka Tamil Media Alliance (SLTMA) dont il occupe le poste de chargé des affaires internationales. Il collabore actuellement à une station de radio tamoule basée à Londres, anime plusieurs sites d’information, dont Oslo Voice, et envoie régulièrement des articles à des médias au Sri Lanka.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums