Reporters sans frontières

37417

Accueil - Afrique - Nigeria

Un cameraman retrouvé mort dans des circonstances suspectes

Un cameraman retrouvé mort dans des circonstances suspectes

Publié le vendredi 7 mai 2010.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières est profondément choquée par la mort, dans des circonstances suspectes, d’un cameraman de Channels Television, Jerry Usanga, dont le corps sans vie a été retrouvé par des passants, le 4 mai 2010.

D’après les informations recueillies par l’organisation, le corps de Jerry Usanga a été retrouvé au bord d’une route, à Calabar, dans l’Etat de Cross River (Sud-Est du pays), non loin du siège de l’organe public nigérian chargé de la diffusion des chaînes de télévision (NTA). La police, alertée par des passants, n’a pu que constater le décès du journaliste. L’examen du corps n’a pas révélé la présence de blessures. A l’heure actuelle, il n’a pas encore été déterminé si Jerry Usanga a été tué ou s’il est mort accidentellement.

"Nous demandons aux enquêteurs de faire rapidement la lumière sur cette affaire. Ces derniers ne doivent écarter aucune piste et considérer la piste de l’assassinat comme sérieuse. Le Nigeria est connu pour être l’un des pays les plus violents à l’égard des journalistes. Au cours des deux dernières semaines, trois journalistes ont été tués et nombreux sont ceux à avoir été menacés de mort. Il est plus que temps que la police mette fin à l’impunité dont jouissent les assassins de journalistes", a déclaré l’organisation.

Reporters sans frontières prend note de l’annonce par la police de Lagos, le 4 mai, de son engagement à faire tout son possible pour "éclaircir les mystères des meurtres de journalistes nigérians". L’organisation attend cependant des actes concrets de la part des autorités de ce pays qui n’ont jamais résolu la majorité des crimes commis contre des journalistes.

Le Nigeria occupe la 135e place, sur 175 pays, du classement mondial 2009 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières. Ogbonna Onovo, inspecteur général de la police nationale, vient de faire son entrée dans la liste des quarante prédateurs de la liberté de la presse, rendue publique le 3 mai dernier.

En savoir plus : voir le précédent communiqué.

Le 6 mai 2010, Goodluck Jonathan, président du Nigeria par intérim, a prêté serment et remplace ainsi à la tête du pays le président Umaru Yar’Adua, décédé la veille des suites d’une longue maladie.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums