Reporters sans frontières

Nouvel attentat contre un véhicule de Vijesti

Nouvel attentat contre un véhicule de Vijesti

Publié le lundi 25 juillet 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontière condamne avec la plus grande fermeté le nouvel attentat perpétré à Podgorica contre une voiture labélisée aux couleurs du quotidien Vijesti. Il s’agit de la troisième attaque contre un véhicule du journal en l’espace d’une semaine (voir ci-dessous). Dans la nuit du 23 juillet 2011, un inconnu a tenté d’incendier le véhicule stationné dans la rue. Présent sur les lieux, un agent de police a pu intervenir à temps pour contenir le début d’incendie mais n’est pas parvenu à arrêter le délinquant qui s’est enfui.

Joint par Reporters sans frontières, Mihailo Jovovic, rédacteur en chef de Vijesti, estime qu’ « il ne s’agit définitivement pas d’un fou qui n’aimerait pas les voitures blanches avec des lettres bleues. C’est clairement en lien avec le logo de Vijesti que l’on retrouve sur la plupart de nos voitures. Si on en croit le Premier ministre et le chef de la police, ce ne seraient que des actes isolés commis par un irresponsable. Rien qui ne puisse être rapporté au travail de la presse ».

Reporters sans frontières renouvelle sa demande aux autorités pour qu’une enquête sérieuse soit enfin diligentée et des moyens engagés pour identifier les commanditaires et les auteurs de ces attentats contre l’un des quotidiens de référence.

Nous ne sommes manifestement pas confrontés à un simple fait-divers ou à des coïncidences malheureuses, mais à des actes de vandalisme systématiques visant à semer la peur au sein de la rédaction et, plus largement au sein de toute la profession. En s’attaquant aussi directement à un quotidien national, les auteurs envoient un avertissement à tous les médias. Tout laxisme des autorités dans le suivi de ces menaces serait irresponsable.


Deux véhicules de Vijesti détruits dans un incendie volontaire

15.07.11

Reporters sans frontières condamne avec la plus grande fermeté l’attentat qui a détruit deux véhicules du quotidien indépendant Vijesti. Dans la nuit du 13 au 14 juillet, des inconnus ont projeté de l’essence sur deux voitures clairement labellisées aux couleurs du quotidien avant d’y mettre le feu et de s’enfuir.

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté cette nouvelle attaque contre Vijesti qui n’est vraisemblablement pas le fruit du hasard. Outre la perte matérielle et financière occasionnée, cet attentat constitue un avertissement supplémentaire auquel la rédaction est malheureusement habituée. Vijesti doit en effet régulièrement recourir à des mesures de protection exceptionnelles pour prémunir ses journalistes et ses collaborateurs de ce type d’actes.

Nous nous joignons aux demandes exprimées par la rédaction du quotidien pour que l’enquête soit menée avec diligence et qu’elle ne soit pas abandonnée. Les investigations doivent par ailleurs aller bien au delà des seuls exécutants. Les commanditaires de ces intimidations et leurs mobiles doivent être clairement établis. En s’attaquant avec une telle violence au principal quotidien du pays, les auteurs envoient un signal sans équivoque à l’ensemble de la profession, espérant probablement renforcer une autocensure déjà très pesante.

La situation au Monténégro continue de se dégrader et ne cesse de nous inquiéter. Au harcèlement juridique permanent s’ajoute aujourd’hui un retour de la violence que les autorités doivent absolument contrer avant que les conséquences ne soient tragiques. Le gouvernement du Monténégro a l’occasion de démontrer ici que ses engagements en faveur de la liberté de la presse sont sincères et effectifs".

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums