Reporters sans frontières

De nouvelles lois portent atteinte à l’indépendance des médias

Publié le mardi 6 août 2002. .
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

image 170 x 70 Le parlement du Monténégro a adopté, le 28 juillet, des lois qui limitent l’indépendance éditoriale des médias publics et privés.

"Avec cette loi rétrograde, le Monténégro s’éloigne des engagements pris en vue de son adhésion à la fin de l’année au Conseil de l’Europe", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l’organisation, dans un courrier adressé à Vesna Perovic, porte-parole du Parlement et au Premier ministre, Filip Vujanovic. "Nous demandons au gouvernement de proposer au Parlement des lois qui sont en accord avec les standards européens, et au Parlement de voter ces lois ainsi que d’annuler celles qui portent atteinte à la liberté d’informer au Monténégro et sont préjudiciables au rapprochement avec les institutions européennes", a ajouté Robert Ménard.

Le parlement du Monténégro a modifié, le 28 juillet, la loi sur l’information publique, qui obligera les médias à tenir compte de l’avis des responsables des partis politiques au pouvoir pour établir leur politique rédactionnelle. Il a également voté une nouvelle loi qui limite les sources d’information et le nombre d’articles qui peuvent être publiés sur chacun des partis politiques en période électorale. Ces deux lois, entérinées par le président Milo Djukanovic, sont en contradiction avec trois autres lois sur les médias que le gouvernement monténégrin avait préparées, dix jours auparavant, avec l’aide d’experts du Conseil de l’Europe. Le 1er août, des radios et des chaînes de télévision ont cessé d’émettre pendant une demi-heure en signe de protestation.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums