Reporters sans frontières

Condamnation d’un journal qui mettait en cause le Président dans un trafic de cigarettes

Publié le lundi 17 juin 2002. .
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Le quotidien Dan a été condamné à payer 15 500 euros de dommages et intérêts au président de la République du Monténégro, Milo Djukanovic, pour avoir lui avoir "infligé des souffrances morales" en reprenant des articles de presse qui l’incriminaient dans un trafic de cigarettes dans les Balkans.

Reporters sans frontières s’est indignée auprès du président de la république monténégrin. "L’ancien rédacteur en chef de Dan a déjà été condamné, l’année dernière, à une peine de prison ferme pour diffamation dans la même affaire. Le Monténégro doit se mettre au niveau des standards européens en matière de droits de l’homme et de liberté de la presse s’il veut pouvoir intégrer le Conseil de l’Europe en septembre", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l’organisation. "Nous vous demandons de dépénaliser la diffamation pour que des peines de prison ne soient plus prononcées à l’encontre de journalistes qui ne font qu’exercer leur droit d’informer", a ajouté M. Ménard.

Suite à la reprise en 2001 par Dan d’articles de l’hebdomadaire croate Nacional qui faisaient état de liens entre Milo Djukanovic, le président monténégrin, le Premier ministre de Serbie, Zoran Djinjic et des groupes mafieux autour d’un de trafic de cigarettes dans les Balkans, le président monténégrin avait porté plainte pour diffamation contre l’ancien rédacteur en chef de Dan, Vladimir Asanin, et contre le journal lui-même. Le 13 juin 2002, le quotidien a été condamné à payer 15 500 euros d’amende au plaignant pour lui avoir "infligé des souffrances morales", alors que Vladimir Asanin attend le verdict de la Cour suprême, qui doit se prononcer sur sa condamnation en appel à trois mois de prison ferme.

Reporters sans frontières rappelle qu’une commission d’enquête parlementaire examine actuellement la véracité des informations contenues dans les articles de Nacional concernant le trafic de cigarettes dans les Balkans. Fin mai 2002, le parquet de Bari en Italie a ouvert une enquête visant le président Milo Djukanovic, pour "association mafieuse ayant pour but le trafic international de cigarettes". Le 13 juin, le rédacteur en chef du quotidien croate Nacional, Ivo Pukanic, a déclaré à la presse italienne qu’il devait être entendu comme témoin par les enquêteurs italiens à ce sujet.

La loi sur la diffamation en vigueur au Monténégro prévoit une peine allant de trois mois à trois ans de prison et implique la responsabilité du rédacteur en chef du journal incriminé.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums