Reporters sans frontières

Libération des quatre journalistes italiens

Libération des quatre journalistes italiens

Publié le jeudi 25 août 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EnglishEspañol

Reporters sans frontières se félicite de la libération, le 25 août vers 12h00 (heure locale), des quatre journalistes italiens enlevés la veille à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Tripoli.


Quatre journalistes italiens kidnappés dans l’ouest de la Libye

Reporters sans frontières exprime son inquiétude suite à l’enlèvement, le 24 août 2011 vers 13 heures (heure locale), de quatre journalistes italiens dans l’ouest de la Libye, à une quarantaine de kilomètres de Tripoli. L’organisation demande leur libération immédiate et exhorte les parties au conflit à assurer la sécurité des professionnels de l’information libyens ou étrangers qui couvrent les événements dans le pays.

Les quatre journalistes, Elisabetta Rosaspina et Giuseppe Sarcina du Corriere della Sera, Dominico Quirico du quotidien La Stampa, et Claudio Monici de Avvenire, ont été enlevés par des partisans loyalistes à Mouammar Kadhafi, alors qu’ils étaient sur la route entre Zawiya et Tripoli. D’après La Stampa, leur chauffeur libyen a été tué sous leurs yeux.

Ils auraient été conduits dans un appartement à Tripoli où Claudio Monici a pu contacter sa famille et sa rédaction pour les informer de l’enlèvement. D’après les informations recueillies, les journalistes auraient été brutalisés et leur matériel aurait été confisqué.

L’enlèvement s’est produit la veille de la visite en Italie du numéro deux du Conseil national de transition, Mahmoud Jibril, qui doit rencontrer, ce 25 août, le Président du Conseil italien, Silvio Berlusconi.

Par ailleurs, deux journalistes français, Alvaro Canovas, photographe de Paris Match, et Bruno Girodon, cameraman pour France 2, ont été blessés par balles à Tripoli. Le photographe de Paris Match a été blessé à la cuisse le 23 août alors qu’il couvrait l’assaut des insurgés. Le cameraman de France 2 a quant à lui été touché le 24 août, alors qu’il se trouvait près du complexe de Bab Al-Aziziya. Un journaliste russe, Orkhan Djamal, du quotidien Izvestia, blessé à la jambe le 22 août lors de combats à Tripoli, a été transféré à Zlinten (est de la capitale) pour y être hospitalisé. Les jours de ces trois journalistes ne sont pas en danger.

En outre, d’après le Comité de protection des journalistes, le journaliste américain Matthew VanDyke est parvenu à s’enfuir de la prison d’Abu Salim à Tripoli où il était détenu. Il avait disparu le 13 mars 2011 dans l’est du pays. Le 10 août dernier, le gouvernement libyen avait reconnu détenir le journaliste.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums