Reporters sans frontières

Un journaliste libanais tué par un tir de char israélien

Un journaliste libanais tué par un tir de char israélien

Publié le mardi 3 août 2010. Mis à jour le vendredi 6 août 2010.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Le journaliste du quotidien Al-Akhbar, Assaf Abu Rahal, a été tué par un tir de char de l’armée israélienne, mardi 3 août 2010 vers midi (heure locale), dans le village d’Adaisseh au sud-Liban (à 30 km à l’est de la ville côtière de Tyr). Le correspondant de la chaîne Al-Manar, Ali Chouayb, a été blessé.

Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, l’armée israélienne et l’armée libanaise ont échangé des tirs après que l’armée israélienne ait arraché un arbre sur la frontière entre les deux pays pour y installer une caméra de surveillance.

Les deux journalistes ont été touchés alors qu’ils se trouvaient sur le second barrage de l’armée libanaise en train de couvrir l’incident. Ils étaient clairement identifiés comme professionnels des médias. Le journaliste d’Al-Akhbar a été tué sur le coup, ainsi que trois soldats libanais et un officier israélien.

« Reporters sans frontières exprime sa très vive émotion après la mort de ce journaliste. Nous condamnons avec force cette bavure de l’armée israélienne et adressons nos condoléances les plus sincères aux familles et aux proches des victimes, ainsi qu’aux membres de la rédaction d’ Al-Akhbar. Assaf Abu Rahal est le premier journaliste libanais à trouver la mort dans des affrontements entre le Liban et Israël depuis la guerre de 2006. Nous rappelons qu’un journaliste avait été tué et trois autres blessés au cours de ces 33 jours de conflit », a déclaré Reporters sans frontières.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums