Reporters sans frontières

Leonīds Jākobsons emprisonné après avoir publié une série d'emails relatifs à des affaires d'espionnage et de corruption

Leonīds Jākobsons emprisonné après avoir publié une série d’emails relatifs à des affaires d’espionnage et de corruption

Publié le vendredi 16 décembre 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières dénonce avec la plus grande fermeté l’arrestation et l’incarcération, le 15 décembre 2011, du journaliste Leonīds Jākobsons, propriétaire et rédacteur en chef du site d’informations en ligne www.kompromat.lv et lauréat en 2009 du Prix national de journalisme dans la catégorie « Défense de la liberté des médias ». Depuis le 17 novembre 2011, le journaliste publiait sur son site une série d’emails envoyés ou reçu par Nils Ušakovs, maire de la ville de Riga et ancien membre du parlement letton. Les emails indiquent qu’au cours de l’année 2008, Monsieur Ušakovs aurait envoyé des informations à un conseiller de l’ambassade de Russie à Riga. Une correspondance étrange qui éveille les soupçons sur la nature des activités de Nils Ušakovs. Leonīds Jākobsons détient par ailleurs d’autres emails, pas encore publiés, relatifs à des commissions occultes qui auraient servi au financement illégal de la campagne électorale d’un parti politique.

"Nous exigeons la libération immédiate de Leonīds Jākobsons. Il est inadmissible qu’un journaliste puisse être incarcéré pour un éventuel délit de presse dans un pays membre de l’Union européenne. La protection des sources est gravement mise en cause par la saisie de l’ensemble du matériel informatique du journaliste et les pressions exercées sur lui pour qu’il indique l’origine de ses informations. Le maire de Riga dispose de recours juridiques pour poursuivre le journaliste si nécessaire, et il peut faire valoir un droit de réponse s’il s’estime diffamé. Mais l’arrestation et l’emprisonnement de Leonīds Jākobsons, comme la confiscation de tout son matériel, ressemblent plus à des actes de vengeance qu’à la pratique sereine de la justice. Ces sanctions disproportionnées ne peuvent être tolérées", a déclaré l’organisation.

Le jeudi 15 décembre, des officiers de police ont investi l’appartement de Leonīds Jākobsons et ont saisi deux ordinateurs et tous les périphériques de stockage qu’ils ont pu trouver. Suite à cette perquisition, le journaliste a été arrêté et conduit à un centre de détention. Les services de polices ont ouvert une enquête en vue d’inculper le journaliste d’acquisition illégale de données informatiques. Ils ont également saisi les trois serveurs qui hébergeaient www.kompromat.lv dans les locaux d’un fournisseur d’accès à Internet. Le site est désormais inaccessible.

Les premiers emails ont été publiés sur le site 17 novembre 2011. Le lendemain, celui-ci a fait l’objet d’une attaque Ddos de grande ampleur qui s’est déroulée sur plusieurs jours. Le 21 novembre, toutes les archives du site (plus de 10 années de publications en russe et en letton) ont été effacées. Les responsables du site ont pu restaurer les données à partir des copies de sauvegarde mais les attaques ont continué. Et la police a refusé d’ouvrir une enquête réclamée par Leonīds Jākobsons pour identifier leurs auteurs.

www.kompromat.lv est un site connu et très suivi qui a très souvent publié des enquêtes sur la corruption, le crime organisé, le trafic de drogue et d’autres activités criminelles. Il a souvent fait l’objet de pressions ou de poursuites mais jamais aucun des membres du personnel n’avaient été arrêtés ou agressés de la sorte.

Le journaliste, actuellement en garde à vue au commissariat de Čiekurkalns à Riga, doit être transféré prochainement à la prison centrale de la capitale. Les conditions de détention y sont sévères et d’après nos informations, Leonīds Jākobsons devra partager une cellule avec des prisonniers de droit commun.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums