Reporters sans frontières

7460

Accueil - Asie - Laos

Déjà un mois de détention pourThierry Falise et Vincent Reynaud

Publié le vendredi 4 juillet 2003.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Le Comité de soutien à Thierry Falise et Vincent Reynaud tient à rappeler que les deux journalistes sont détenus depuis un mois par les autorités laotiennes. Après leur condamnation, le 30 juin 2003, ils ont été transférés à la prison de Phontong à Vientiane.

Le Comité note avec satisfaction les déclarations des ambassadeurs du Laos en France et en Belgique qui ont affirmé récemment que les journalistes et leur interprète nord-américain pourraient être libérés prochainement. Le 4 juillet, l’ambassadeur du Laos en Belgique a par ailleurs annoncé à des membres de la famille Falise, ainsi qu’à un représentant de Reporters sans frontières, que les trois Occidentaux devraient être graciés et libérés avant le 13 juillet. Le Comité attend toujours des avancées concrètes en faveur de leur libération.

Par ailleurs, le Comité s’émeut de la visite, le 8 juillet prochain à Paris, du ministre laotien de l’Information et de la Culture, qui devrait être reçu officiellement à l’UNESCO et au Sénat. Le Comité tient à souligner qu’il est le ministre en charge du contrôle sur l’information dans son pays. De par sa position, il représente les autorités laotiennes qui surveillent et punissent ceux qui, comme Thierry Falise et Vincent Reynaud, tentent d’exercer librement leur métier de journalistes.

Le Comité reste mobilisé pour obtenir la libération sans conditions et dans les meilleurs délais de Thierry Falise, Vincent Reynaud et de ceux qui les accompagnaient.

Le Comité demande par ailleurs une amélioration de leurs conditions de détention : cellule plus spacieuse, promenades régulières, visites plus fréquentes des épouses et des diplomates.

Les protestations et les soutiens aux deux journalistes n’ont cessé d’affluer depuis leur condamnation. Plus de 13 000 personnes ont déjà signé la pétition mise en ligne sur le site Internet du Comité de soutien.

Le Parlement européen a adopté, le 3 juillet, une résolution demandant la libération immédiate des deux journalistes européens et condamnant la dégradation de la situation des droits de l’homme au Laos.

Le Comité demande aux diplomates belge et français de redoubler leurs efforts en vue de la libération des deux journalistes, de leur interprète nord-américain et ceux qui les accompagnaient.

L’adresse du site Internet : http://www.free-falise-and-reynaud.com avec une pétition en ligne et un fonds de soutien aux familles.

Rappel des faits : Le 4 juin 2003, Thierry Falise, journaliste belge et collaborateur régulier de l’hebdomadaire français L’Express, et Vincent Reynaud, cameraman français, ont été arrêtés dans la province de Xieng Khuang (nord-est de Vientiane) en compagnie du Révérend Naw Karl Mua, un citoyen nord-américain d’origine Hmong, et de quatre Laotiens. Ils achevaient un reportage sur la situation de la minorité Hmong. Les conditions de détention des deux journalistes peuvent être qualifiées de difficiles. Le 30 juin, ils ont été condamnés à quinze ans de prison par les autorités laotiennes pour "entrave à l’exercice du pouvoir". Le 3 juillet, les ambassadeurs de leurs pays respectifs et leurs épouses ont pu les rencontrer. Ils sont en bonne santé mais demandent une amélioration de leurs conditions de détention.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums