Reporters sans frontières

Le journaliste et écrivain Al-Jassem innocenté

Le journaliste et écrivain Al-Jassem innocenté

Publié le mardi 20 juillet 2010. Mis à jour le lundi 22 novembre 2010.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Le journaliste et écrivain Mohamed Abdel Qader Al-Jassem a été acquitté par la cour de première instance du Koweit.

Le journaliste koweitien était poursuivi pour « calomnie », « incitation au renversement du régime » et « atteinte au statut de l’Emir », suite à des écrits critiquant la politique gouvernementale sur son blog (www.aljasem.org) et à la publication de trois livres sur la vie politique du pays.

« Ce jour est un grand jour pour tous ceux qui se sont montrés solidaires dans son combat pour la liberté d’expression au Koweït. La mobilisation nationale et internationale a porté ses fruits. Nous partageons avec la famille de Mohamed Abdel Qader Al-Jassem le soulagement de savoir que justice a été rendue. Nous demandons la levée de tous les chefs d’inculpation encore retenus contre lui », a déclaré Reporters sans frontières.

Dans ses écrits polémiques et ses prises de position publique, Al-Jassem a vivement critiqué le Premier ministre cheikh Nasser Sabah Al-Ahmed, ainsi que l’homme d’affaire koweïtien Mahmoud Haydar.

Inculpé à plusieurs reprises au cours de ces derniers mois du fait de, Al-Jassem a été incarcéré et libéré successivement, sous caution. Plusieurs vices de forme ont été relevés au cours de l’instruction des procès à son encontre.

Opéré du cœur et de santé fragile, Al-Jassem a dû être hospitalisé suite à une grève de la faim lors de sa dernière incarcération aux mois de mai et juin 2010.

Une nouvelle audience pour examiner un ultime chef d’accusation se tiendra le 20 septembre prochain. La défense avait fait appel de la décision de la cour de lui imposer une amende de 2 000 dinars koweitiens (environ 6 000 euros) (http://fr.rsf.org/koweit-mohamed-al-jassem-libere-sous-28-06-2010,37825.html).


15 juillet 2010 - Acquittement en appel du journaliste et écrivain Al-Jassem

Reporters sans frontières salue l’acquittement du journaliste et écrivain koweïtien Mohamed Abdel Qader Al-Jassem par la cour d’appel du Koweït, ce lundi 12 juillet 2010.

« L’acquittement d’Al-Jassem est un pas important pour la liberté d’expression au Koweït. Nous exigeons que toutes les charges retenues contre lui soient abandonnées, et demandons la levée de l’interdiction d’informer sur le déroulement du procès de Mohamed Abdel Qader Al-Jassem, » a déclaré l’organisation.

Condamné une première fois le 1er avril dernier par le tribunal de première instance pour diffamation envers le Premier ministre koweïtien, Sheikh Nasser Al-Sabah, Mohamed Abdel Qader Al-Jassem avait fait appel de la décision de justice. Dans une déclaration, l’écrivain critiquait la politique du gouvernement et demandait la démission du Premier ministre.

Condamné dans une autre affaire pour « atteinte aux intérêts de l’Émir et aux intérêts nationaux » et « diffamation », al-Jassem a été libéré sous caution le 28 juin dernier, après une détention de 49 jours (http://fr.rsf.org/koweit-mohamed-al-jassem-libere-sous-28-06-2010,37825.html). Ayant fait à nouveau appel, il doit à nouveau être entendu le 20 septembre prochain.


30.06.2010 - Black-out médiatique : Les autorités maintiennent l’interdiction d’informer sur l’affaire Al-Jassem

Le 29 juin 2009, au lendemain de la décision prise par la cour criminelle du Koweït de libérer le journaliste, Mohamed Abdel Qader Al-Jassem, en attente de son jugement le 20 septembre prochain, le procureur Hamed Al-Othman a demandé au ministère de l’Information de maintenir l’interdiction faite aux médias du pays de publier toute information relative à cette affaire.

Le 24 mai dernier, le ministère de la Justice avait adressé un communiqué au ministère de l’Information imposant le silence aux médias audiovisuels et à la presse écrite sur le procès du journaliste (http://fr.rsf.org/koweit-report-du-proces-du-journaliste-21-06-2010,37469.html).

Reporters sans frontières condamne à nouveau le black-out imposé par les autorités du pays à la presse. Ce n’est pas digne d’un pays qui se veut et se dit démocratique. L’organisation rappelle que les médias doivent pouvoir être libres de traiter tous les sujets, sans contrôle de leur ligne éditoriale par le pouvoir.


28.06.2010 - Mohamed Al-Jassem libéré sous caution

Reporters sans frontières salue la libération sous caution du journaliste koweïtien Mohammed Abdel Qader Al-Jassem à l’issue de son audience devant la cour criminelle, le 28 juin 2010.

« Cette libération, même conditionnelle, est un réel soulagement, tant cette incarcération était inique. Nous continuons à exhorter à l’abandon total des charges qui pèsent à l’encontre de Mohammed Abdel Qader Al-Jassem, qui n’a fait qu’exprimer publiquement et par écrit une opinion personnelle. Le Koweït en sortirait grandi », a déclaré l’organisation.

Détenu depuis le 11 mai 2010 pour “atteinte à l’unité nationale“ et “diffamation“ envers le Premier ministre, suite à la publication sur son blog d’articles critiques envers la politique gouvernementale, l’avocat et journaliste Mohammed Abdel Qader Al-Jassem a été libéré sous caution, le 28 juin, après quarante-neuf jours passés en détention.

Au cours de l’audience, les avocats de la défense et les médecins ont pu être entendus par les juges, soulignant que l’état de santé de Mohammed Al-Jassem s’était détérioré depuis le début de sa détention.

Ses avocats ont fait appel de la décision de la cour de fixer une caution de 2000 dinars koweïtiens (environ 6 000 euros). Une nouvelle audience se tiendra le 20 septembre prochain.

Victime d’un procès politique, Mohammed Al-Jassem a été arrêté et maintenu en détention malgré les nombreuses irrégularités de procédure (Lire http://fr.rsf.org/koweit-report-du-proces-du-journaliste-21-06-2010,37469.html).

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums