Reporters sans frontières

30170

Accueil - Afrique - Kenya

Un journaliste indépendant assassiné dans le sud-ouest du pays

Un journaliste indépendant assassiné dans le sud-ouest du pays

Publié le lundi 2 février 2009. Mis à jour le jeudi 6 août 2009.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières exprime sa profonde révolte après l’assassinat de Francis Kainda Nyaruri, journaliste indépendant basé à Nyamira (sud-ouest du pays), retrouvé mort le 29 janvier 2009 dans une forêt de la région voisine. Le journaliste était porté disparu depuis le 16 janvier.

"Cet assassinat odieux nous inspire avant tout une sympathie profonde pour la famille de Francis Kainda Nyaruri. Nous demandons aux autorités compétentes, notamment au chef de la police de la province de Nyanza, Larry Kieng, de tout mettre en oeuvre pour déterminer les motifs de ce crime et de traduire les responsables en justice, en gardant à l’esprit que ce crime a une portée symbolique terrifiante pour le Kenya", a déclaré l’organisation.

Francis Kainda Nyaruri, alias "Mong’are Mokua", a été retrouvé décapité, le 29 janvier 2009, dans la forêt de Kodere, située dans la région du Rachuonyo (province de Nyanza). Son cadavre portait de profondes entailles et ses mains étaient attachées dans son dos. Il a été transporté à l’hôpital de Kisii.

Selon le quotidien privé The Standard, Francis Kainda Nyaruri aurait déclaré avoir été menacé par des officiers de police, à la suite de plusieurs articles parus dans un hebdomadaire local.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums