Reporters sans frontières

Lukpan Akhmediarov lauréat du prix Peter Mackler 2012

Lukpan Akhmediarov lauréat du prix Peter Mackler 2012

Publié le vendredi 10 août 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Global Media Forum et Reporters sans frontières ont l’honneur d’annoncer que Lukpan Akhmediarov, reporter de l’hebdomadaire Ouralskaïa Nedelia au Kazakhstan, est le lauréat 2012 du prix Peter Mackler pour un journalisme éthique et courageux. Le prix lui sera remis au cours d’une cérémonie au Club de la presse nationale de Washington DC, le 12 octobre 2012.

Le journaliste de 36 ans est réputé pour ses enquêtes sur la corruption et les violations des droits de l’homme dans son pays, ainsi que pour ses critiques du régime. Celles-ci lui ont valu d’être la cible de nombreuses menaces et d’un véritable harcèlement policier.

Le 19 avril dernier, il a fait l’objet d’une tentative de meurtre près de son domicile, dans la ville d’Ouralsk (Nord-Ouest). Assailli par au moins deux inconnus, il a été violemment frappé à la tête et poignardé à de multiples reprises. Le journaliste est resté un mois à l’hôpital, où les chirurgiens ont diagnostiqué un traumatisme crânien, huit plaies aux poumons, aux reins et à l’estomac, ainsi que des traces de projectiles de pistolet à air comprimé.

Selon Camille Mackler, directrice du Prix Peter Mackler, « M. Akhmediarov a fait preuve d’un immense courage en enquêtant sur la corruption d’un régime autoritaire et en continuant à le faire, après avoir presque payé de sa vie son engagement journalistique ».

« A travers Lukpan Akhmediarov, nous rendons hommage au courage de tous ceux qui continuent à couvrir l’actualité de manière indépendante au Kazakhstan. Faire un travail d’information indépendante a toujours été difficile dans ce pays, mais jamais cela n’a été aussi dangereux que depuis un an. Le courage et l’obstination de Lukpan Akhmediarov forcent le respect », a déclaré le directeur général de Reporters sans frontières, Christophe Deloire.

Le Kazakhstan occupe la 154e place sur 179 pays dans le classement mondial 2011-2012 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières. Ces derniers mois, le régime autocratique du président Nursultan Nazarbaïev a répondu brutalement à une vague de conflits sociaux et de menaces sécuritaires sans précédent. La pression sur les sources d’information indépendante s’est encore intensifiée depuis la répression sanglante d’une émeute ouvrière à Janaozen (Ouest), en décembre 2011 : arrestations, interrogatoires par les services de sécurité, mesures d’intimidation et interruptions du flux de l’information sont devenus leur lot quotidien.

Le prix Peter Mackler a été créé en juin 2008 pour honorer la mémoire de Peter Mackler, un journaliste originaire de Brooklyn qui a placé le courage d’informer et l’éthique journalistique au centre de sa vie. Tout au long d’une carrière de 35 ans, Peter Mackler a largement contribué au rayonnement international de l’Agence France-Presse. Il a fondé le Global Media Forum, un organisme de formation pour les journalistes et les ONG. En 1999, il a également lancé le Project Platon pour enseigner les valeurs journalistiques aux jeunes défavorisés.

Le prix Peter Mackler récompense le courage et l’éthique dans la profession de journaliste, dans les pays où la liberté de la presse n’est pas respectée. Le prix, géré conjointement par Global Media Forum et Reporters sans frontières, sera décerné le 12 octobre 2012. Les détails de la cérémonie seront rendus publics le 22 août 2012.

(Photo : Ouralskaïa Nedelia)

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums