Reporters sans frontières

Journalistes en zones de conflits : s'entraîner avec l'armée française

Journalistes en zones de conflits : s’entraîner avec l’armée française

Publié le lundi 22 avril 2013.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Le centre de presse de la Délégation à l’Information et à la Communication de la Défense (DICoD) du Ministère français de la Défense accueillait, du 9 au 14 décembre 2012 le 450e bénéficiaire du stage de sensibilisation des journalistes aux zones de conflit, organisé au centre national d’entrainement commando situé à Collioure (Pyrénées Orientales).

Depuis 1993, deux sessions annuelles d’une vingtaine de personnes sont proposées par la DICoD aux journalistes indépendants ou travaillant pour le compte de médias internationaux, nationaux et régionaux, souhaitant bénéficier d’une sensibilisation aux dangers inhérents aux reportages réalisés en zones à risques.

Au menu des réjouissances : cours théoriques, présentation des différents types d’armes (de l’arme de poing au fusil-mitrailleur), exercice de tir, apprentissage de techniques de dégagement et de self-défense, simulation de reportage "en situation de guerre", parcours de franchissement d’obstacles...

L’utilité de ces exercices ? Mieux connaitre les risques pour mieux se protéger en zones dangereuses, apprendre quelques gestes pour gérer le stress, maitriser quelques rudiments de premiers soins, retenir certains conseils enfin :

  • éviter dans la mesure du possible les déplacements,
  • faire venir plutôt qu’aller voir,
  • éviter d’être seul,
  • ne pas mettre le pied sur le pas d’une porte,
  • à un check-point, se montrer courtois, mais pas soumis…

Les recommandations sont nombreuses. À l’heure où les reporters accompagnent de plus en plus les soldats sur les théâtres d’opération, y compris parfois jusque sur les lignes de front, former et sensibiliser les journalistes permet également à l’armée d’éviter qu’ils ne gênent les soldats en cas de manœuvre.

Les principaux objectifs du stage tels que décrits par la DICoD consistent à :

1. Informer les participants quant aux risques du champ de bataille en milieu urbain :

  • effets des armes légères d’infanterie, des bombardements et des explosifs, danger des mines et des pièges ;
  • check-point, contrôles et barrages ;
  • arrestations et séquestrations sommaires.

2. Enseigner les pratiques à mettre en œuvre pour limiter les effets de ces risques :

  • réactions aux tirs (déplacement, protection) ;
  • actes de vigilance face aux dangers des mines et des pièges ;
  • attitude face aux provocations lors d’une arrestation sur un barrage de forces régulières, de milices ou de bandits ;
  • gestes élémentaires de secourisme (évacuation d’un blessé ou traumatisé) ;
  • adaptation de la tenue vestimentaire.

3. Informer les journalistes sur les modes d’action élémentaires d’un groupe de combat d’infanterie afin de pouvoir effectuer leur travail d’information sans gêner la mission en cours.



Pour plus d’informations, contactez : Ministère de la Défense, Délégation à l’information et à la communication (DICOD), Centre de presse. Tél : 01 44 42 54 02 Email : presse@dicod.defense.gouv.fr

Reporters sans frontières, Bureau Assistance. Tél : 01 44 83 60 56 Email : assistance@rsf.org

Voir :

Lire aussi :

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums