Reporters sans frontières

Plusieurs incidents survenant à des médias dans l’offensive israélienne sur la bande de Gaza

Publié le mardi 30 décembre 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EspañolعربيEnglish

A la suite des bombardements lancés par l’aviation israélienne depuis le 27 décembre 2008, Reporters sans frontières a recensé plusieurs incidents ayant touché les médias dans la bande de Gaza, notamment le bombardement des locaux de la chaîne de télévision du Hamas, Al-Aqsa TV et une interdiction totale d’accès au territoire à la presse internationale.

Le 28 décembre, une bombe lancée par un appareil israélien a frappé le bâtiment abritant les bureaux d’Al-Aqsa TV. L’immeuble, composé de cinq étages, a été entièrement détruit. Plusieurs personnes ont été blessées, mais aucun décès n’a été signalé dans cette frappe. La chaîne a continué de diffuser ses programmes.

Dans une lettre adressée au ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, l’organisation a condamné cette frappe, rappelant qu’elle constituait "une violation flagrante du droit international humanitaire". "Le fait que la chaîne de télévision constitue un outil de propagande pour le mouvement Hamas ne transforme pas cette dernière en une cible militaire légitime", a rappelé Reporters sans frontières. “Si l’État d’Israël légitime ouvertement les attaques contre les médias, fussent-ils propagandistes, ceci devrait être clairement et officiellement exprimé et établi par les autorités civiles, afin que chacun sache que ces dernières contestent le fait que le droit international humanitaire est applicable dans les conflits dans lesquels elles sont engagées”, a protesté l’organisation.

Par ailleurs, Reporters sans frontières condamne la décision de l’État d’Israël de déclarer la bande de Gaza "zone militaire fermée", interdisant l’accès aux journalistes de la presse internationale. Fermé depuis novembre 2008, le point de passage d’Erez avait été rouvert quelques heures avant les bombardements, avant d’être de nouveau fermé.

Enfin, l’organisation a appris que trois journalistes, dont l’identité n’est pas encore connue, ont été blessés lors de l’attaque du quartier général de la police du Hamas, le jour du déclenchement des hostilités.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums