Reporters sans frontières

Projet de loi exemplaire en matière de liberté de l'information

Projet de loi exemplaire en matière de liberté de l’information

Publié le vendredi 18 juin 2010.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Le 15 juin 2010, le Parlement islandais, Alpinghi, a voté à l’unanimité la résolution baptisée « Initiative islandaise pour les médias modernes » (IMMI, Icelandic Modern Media Initiative). En vertu de ce texte, le gouvernement est désormais chargé d’élaborer un projet de loi basé sur ces recommandations visant à protéger les médias, les journalistes et les blogueurs dans leur mission d’information.

Reporters sans frontières salue cette initiative ambitieuse et positive. L’organisation appelle le gouvernement à rédiger le texte de loi le plus respectueux possible des engagements pris par le Parlement. "Cette proposition va dans la bonne direction : elle considère la liberté d’expression comme un droit fondamental et accorde au journalisme d’investigation des conditions optimales. Même s’il reste à voir quelles seront les répercussions exactes de cette loi, en particulier sur la protection juridique des journalistes, l’Islande s’inscrit en précurseur. Nous espérons qu’elle servira d’exemple à d’autres gouvernements. C’est une rupture prometteuse alors que la tendance générale est à la dégradation de la liberté de la presse et à la généralisation des pressions sur les journalistes et leurs sources, notamment dans des pays démocratiques." Se basant sur une compilation des meilleures législations du monde, l’Islande souhaite devenir la terre d’accueil des journalistes et des nouveaux médias menacés ou sous pression, et désireux de bénéficier des meilleures protections au monde.

La transparence et l’indépendance de l’information sont les maîtres mots de cette proposition. Les buts déclarés par les députés soutenant l’initiative (voir le site Internet Immi) sont de "renforcer la liberté d’expression dans le monde et en Islande", "d’apporter des protections solides pour les sources et les informateurs". Il s’agit aussi de sécuriser les communications et de protéger les journalistes et les blogueurs de poursuites judiciaires injustifiées, en diffamation notamment, dans le pays ou à l’étranger.

L’Islande a pour ambition de devenir un pays d’accueil idéal pour les médias en ligne et les centres de conservation de données, encouragés à baser leurs serveurs dans le pays pour se prémunir des risques de censure, de filtrage ou de fermeture et mieux protéger les données personnelles de leurs utilisateurs.

Cette initiative du Parlement islandais intervient à la suite d’une affaire de presse qui a fait beaucoup de bruit dans le pays. En août 2009, la chaîne de télévision RUV a dû renoncer au dernier moment à diffuser un sujet dénonçant les pratiques de la Kaupthing Bank, en pleine crise financière. Les informations provenaient du site Wikileaks, qui avait publié des extraits des livres de comptes de la banque. Wikileaks s’est fait une spécialité de dévoiler des documents et des affaires sensibles en assurant la protection de ses sources d’information. L’institution financière concernée a saisi la justice, qui a transmis une injonction à RUV TV. Cette dernière a alors été contrainte à ne pas diffuser le sujet, tout en en informant ses téléspectateurs.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums