Reporters sans frontières

RSF dénonce l'assassinat d'un journaliste à Bagdad

RSF dénonce l’assassinat d’un journaliste à Bagdad

Publié le lundi 26 novembre 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Lire en arabe (بالعربية)

Reporters sans frontières condamne l’assassinat, le 17 novembre 2012 à Bagdad, du journaliste irakien Samir Sheikh Ali, rédacteur en chef du journal “Les masses baghdadiennes” (Al-Jamahir Al-Baghdadiya). D’après les informations recueillies depuis par le Journalistic Freedoms Observatory (JFO), organisation partenaire de Reporters sans frontières en Irak, le meurtre est directement lié aux activités journalistiques de Samir Sheikh Ali.

“Toutes nos pensées vont à la famille et aux collègues de Samir Sheikh Ali. Nous exhortons les autorités irakiennes à ouvrir une enquête indépendante sur les circonstances exactes de cet assassinat, et à traduire les responsables et commanditaires devant la justice. Il leur appartient d’assurer la protection des professionnels de l’information et de lutter contre l’impunité de ceux qui entendent réduire la presse au silence”, a déclaré l’organisation.

D’après le JFO, Samir Sheikh Ali a été tué de trois balles dans la poitrine, alors qu’il conduisait son véhicule, dans le quartier de Sheikh Omar, au centre de la capitale irakienne, le samedi 17 novembre dernier.

Marié et père de trois enfants, le journaliste, âgé de 61 ans, était rédacteur en chef du journal “Les masses baghdadiennes” depuis trois ans. Militant des droits de l’homme et ardent défenseur des libertés fondamentales et du droit à l’accès à l’information, il avait travaillé pour de nombreux médias.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums