Reporters sans frontières

Inquiétude sur le sort d'un journaliste disparu au Kurdistan irakien

Inquiétude sur le sort d’un journaliste disparu au Kurdistan irakien

Publié le mercredi 20 juin 2012. Mis à jour le dimanche 24 juin 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Lire en arabe / بالعربية

Reporters sans frontières s’inquiète vivement du sort du rédacteur en chef de la revue Kurde – Israël, Mouloud Anfand, qui selon ses proches et plusieurs sources médiatiques, a disparu depuis le 9 juin 2012, soit onze jours, dans la région autonome du Kurdistan irakien.

“Cette disparition nous fait craindre le pire et nous appelons les autorités de la région autonome du Kurdistan irakien a tout mettre en œuvre pour retrouver le journaliste, Mouloud Anfand. Aussi, nous demandons qu’une enquête soit immédiatement diligentée”, a déclaré Reporters sans frontières.

Résidant au Kurdistan irakien depuis plusieurs années, ce journaliste d’origine iranienne avait quitté la ville d’Erbil pour Suleimanieh, le 9 juin 2012. Depuis cette date, malgré les recherches actives de ses proches, nous sommes sans nouvelles de lui.

Le journal Kurde – Israël appartient à une association du même nom, dont l’objectif est d’œuvrer au rapprochement entre Kurdes et Israéliens, et de veiller au retour des Kurdes juifs israéliens au Kurdistan. Cette association et ses activités controversées, constituent un des points de désaccord majeure entre la République islamique d’Iran et la région autonome du Kurdistan irakien. Le régime de Téhéran et les médias proches du pouvoir accusent les autorités kurdes de faciliter, dans la région, "les activités des agents de l’ennemi sioniste", les services secrets israéliens.

Cette disparition intervient peu après la déclaration du ministre du Renseignement iranien, le 14 juin 2012. Il avait annoncé les arrestations de plusieurs “mercenaires” et “participants” aux entreprises d’assassinats ciblés des scientifiques iraniens, engagés dans les recherches nucléaires. Le ministre avait déclaré “qu’une partie des activités des renseignements iraniens se mène dans les pays voisins”.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums