Reporters sans frontières

42292

Accueil - Asie - Indonésie

Un journaliste victime d'un groupe armé au centre de la Papouasie

Un journaliste victime d’un groupe armé au centre de la Papouasie

Publié le mercredi 11 avril 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières offre ses condoléances aux proches de Leiron Kogoya, journaliste du Pasific Post et du Papua Pos Nabire, une publication du groupe Pacific Post, qui a trouvé la mort le 8 avril 2012, lors d’une attaque perpétrée par un groupe armé contre un avion à l’aéroport de Mulia (province de Papouasie).

"Bien que l’attaque ne semble pas avoir ciblé le journaliste en particulier, elle illustre l’insécurité qui règne dans la région, où au moins deux autres journalistes ont été tués à la fin de l’année dernière. Couvrir la Papouasie est une tâche extrêmement risquée pour les journalistes. Leiron Kogoya faisait partie des ces professionnels courageux qui cherchaient à informer le monde sur cette région, théâtre d’affrontements violents. Nos pensées vont à sa famille et ses proches", a déclaré Reporters sans frontières.

"Nous attendons des autorités qu’elles fassent la lumière sur cette attaque. Les informations contradictoires sur l’identité des individus qui ont ouvert le feu, que les forces de sécurité auraient directement envoyées à des journalistes, justifient qu’une enquête indépendante soit menée dans les plus brefs délais", a ajouté l’organisation.

L’avion venait de toucher la piste d’atterrissage de l’aéroport de Mulia, vers huit heures du matin, quand un groupe d’au moins cinq hommes armés a ouvert le feu contre le Twin Otter. Le pilote et le copilote, touchés par des tirs, ont perdu le contrôle de l’appareil qui a fini par percuter un des terminaux de l’aéroport. Quatre personnes ont été blessées. Le journaliste a été atteint au cou par un tir mortel.

Leiron Kogoya, 35 ans, voyageait à bord d’un avion Bombardier DHC-6 Twin Otter de la compagnie indonésienne Trigana Air, à destination de Mulia (district de Puncak Jaya), pour couvrir des élections locales à Jayapura, capitale de la province de Papouasie.

Photo de : Agus Fakaubun

D’après le site d’information westpapuamedia.info, le chef des relations publiques de la police de Papouasie, le commandant Yohanes Nugroho Wicaksono, aurait déclaré que les tireurs s’étaient cachés dans des collines situées à 50 mètres de l’aéroport. La police aurait été incapable d’identifier les auteurs ou les armes à feu utilisées lors de l’incident.

Le renseignement militaire a désigné le groupe séparatiste Free Papua Movement (en indonésien : Organisasi Papua Merdeka, OPM) comme auteur de l’attaque, alors que la police locale déclare n’avoir aucune information permettant d’identifier ses auteurs.

L’Indonésie se situe à la 146ème place, sur 179 pays recensés, dans le classement mondial de la liberté de la presse 2011-2012 établi par Reporters sans frontières.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums