Reporters sans frontières

Agression d’une journaliste d’investigation spécialisée dans les affaires de la mafia du pétrole

Publié le lundi 25 juin 2007.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer

Reporters sans frontières dénonce l’agression dont a été victime la journaliste d’investigation Iren Karman, le 22 juin 2007. Elle a été violemment battue par deux inconnus avant d’être abandonnée sur les bords du Danube, inconsciente et blessée. Retrouvée par un pêcheur le lendemain matin, la journaliste a été hospitalisée à Budapest. Elle est assez gravement blessée, notamment à la tête.

Menacée à plusieurs reprises au cours de l’hiver dernier, notamment par email et téléphone, elle enquête sur les affaires de mafia du pétrole et plus généralement sur la corruption en Hongrie au début des années 1990. Une enquête judiciaire a été ouverte sur son agression.

“Reporters sans frontières condamne avec la plus grande fermeté l’agression d’Iren Karman, et appelle les autorités à mener l’enquête de la façon la plus rigoureuse afin que toute la lumière soit faite sur cet événement. Il ne peut y avoir d’impunité quand la liberté de la presse est menacée”, a déclaré l’organisation de défense de la liberté de la presse.

L’Association des journalistes hongrois (MUOSZ) s’est déclarée “choquée” par cette agression, tandis que Miklos Haraszti, représentant de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe pour la liberté des médias, dénonce “toutes les attaques criminelles qui entravent la liberté d’expression”.

Une telle agression est exceptionnelle en Hongrie, et celle-ci a été condamnée par l’ensemble de la classe politique. Le porte-parole du gouvernement, David Daroczi, a annoncé que le Bureau national de sécurité aiderait la police à recueillir les informations nécessaires au bon déroulement de l’enquête.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums