Reporters sans frontières

Moyens d'enquête inédits après l'assassinat d'Alfredo Villatoro : dix suspects arrêtés et inculpés

Moyens d’enquête inédits après l’assassinat d’Alfredo Villatoro : dix suspects arrêtés et inculpés

Publié le mardi 29 mai 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EspañolEnglish

Un coup de filet policier mené le 27 mai 2012 à Cofradía, dans le département de Cortés, a conduit à l’arrestation de cinq membres présumés d’un gang suspectés de l’enlèvement, suivi de l’assassinat, le 15 mai dernier, du journaliste de la station de radio HRN Alfredo Villatoro. Au total, dix personnes font désormais l’objet d’une procédure dans ce dossier. Cette vague d’arrestations a également suivi une vaste marche contre l’impunité réunissant tous les secteurs de la profession, le 25 mai dans cinq villes du pays.

“Nous ne pouvons que prendre acte de cette célérité des autorités chargées d’enquêter sur un assassinat qui a fortement ébranlé l’opinion publique. L’importance d’un tel coup de filet ne doit cependant pas occulter la nécessité d’une reconstitution rigoureuse des faits et des responsabilités dans la mort d’Alfredo Villatoro”, a déclaré Reporters sans frontières.

“Nous espérons que la même mobilisation des autorités s’appliquera aux 28 autres cas, en grande majorité impunis, d’assassinats de journalistes recensés depuis 2003 par la Commission nationale des droits de l’homme (Conadeh), dont 23 pour la seule période consécutive au coup d’État du 28 juin 2009. Cette exigence vaut également pour les autres victimes, qui ont payé de leur vie le prix de la liberté d’informer : défenseurs des droits de l’Homme, avocats, représentants communautaires et associatifs”, a ajouté l’organisation.

Agés de 15 à 29 ans, les frères Edgar Francisco et Osman Fernando Osorio, Marvin Alonso Gómez, Xiomara Flores Bú ainsi qu’une adolescente dont l’identité n’a pas été rendue publique, ont accepté de se rendre à la police, le 28 mai à Cofradía, après la médiation du journaliste de Canal 6, Edy Andino. Les trois hommes sont inculpés d’“association illicite” et de “port d’armes illégal”. Quelques jours après l’assassinat d’Alfredo Villatoro, la justice avait déjà engagé des poursuites contre les sœurs Jessica et Katlin Zambrano et leur cousin Marvin Enrique Oliva pour “séquestration” et “complicité aggravée”. Enfin, deux autres individus précédemment incarcérés sont cités dans le dossier : Juan Ramón Fonseca et Miguel Ángel Álvarez. Ce dernier, policier de son état, est accusé d’avoir négocié une rançon avec la famille d’Alfredo Villatoro.

L’arrestation d’un suspect est intervenue dans deux autres affaires, au cours du mois de mars, selon le Comité pour la libre expression (C-Libre), organisation partenaire de Reporters sans frontières. Dans le même département de Cortés, l’ancien policier David Lanza Valdez fait désormais l’objet de poursuites pour l’assassinat du journaliste Israel Zelaya Díaz, en août 2010. Dans le département de Colón, Gabriel Menocal Vargas est désigné comme l’auteur des coups de machette mortels contre Fausto Elio Hernández, le 11 mars dernier. En revanche, l’enquête sur l’assassinat de David Meza Montesinos, le 11 mars 2010 à La Ceiba, reste au point mort depuis la remise en liberté du principal suspect de l’affaire, à la fin de l’année 2011.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums