Reporters sans frontières

 Un journaliste retrouvé assassiné après de possibles menaces, un autre détenu dans des conditions controversées

Un journaliste retrouvé assassiné après de possibles menaces, un autre détenu dans des conditions controversées

Publié le vendredi 20 mai 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EspañolEnglish

Yensi Roberto Ordoñez Galdámez, employé de la chaîne de télévision municipale Canal 14 a été découvert assassiné, le 19 mai 2011, dans le département de Escuintla (Sud). Le journaliste, âgé de 24 ans, aurait été victime de menaces et de chantages liés ses activités professionnelles mais aucun mobile n’apparaît pour l’instant dans cette affaire. Des proches de la victime affirment qu’une somme de 25 000 quetzales (environ 200 euros) lui aurait été extorqué.

Yensi Roberto Ordoñez Galdámez, 24 ans, était présentateur d’un journal au Canal 14 et, depuis sept ans, animait un programme juvénile. Son corps a été retrouvé dans une voiture, portant des blessures d’arme blanche, devant une école où il donnait des cours. Reporters sans frontières demande à ce que la piste professionnelle ne soit pas écartée et que les responsables de ce crime soient identifiés et poursuivis au plus vite.

Au nord-est du pays, à Chiquimula, le web-journaliste Vasni Vásquez, animateur du site Q’Rollo, s’est vu notifier sa prochaine détention par un tribunal de Chiquimula, le 18 mai, selon l’organisation Cerigua. Le journaliste avait été arrêté, au début du mois d’avril, alors qu’il couvrait la libération d’une victime d’enlèvement. Identifié comme journaliste, avec son accréditation de la “Red de Comunicadores Sociales de Chiquimula” (RCS), Vasni Vásquez a pourtant été désigné par la police comme un “ravisseur”, ce qu’ont démenti les personnes arrêtées dans le cadre cette affaire. Un tel démenti rend d’autant plus incompréhensible l’ordre de détention émis contre le journaliste. En l’absence de preuves, Reporters sans frontières demande sa libération.

La situation dans la région reste alarmante en matière de sécurité. Au Honduras voisin, où la violence politique s’ajoute à celle du crime organisé, Luis Mendoza, 35 ans, propriétaire de la chaîne privée Canal 24, été assassiné à Danlí dans le département d’El Paraiso (Est), le 19 mai 2011. Quatre hommes fortement armés ont intercepté sa voiture et ouvert le feu dans sa direction.

Photo : Prensa Libre

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums