Reporters sans frontières

“Les policiers dans l'exercice de leurs fonctions doivent respecter les journalistes”

“Les policiers dans l’exercice de leurs fonctions doivent respecter les journalistes”

Publié le jeudi 19 avril 2012.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières salue l’adoption par la police grecque, le 17 avril 2012, d’une série de directives visant à améliorer ses relations avec la presse. L’organisation espère que ces principes seront rapidement traduits en actes.

“Nous espérons que les engagements pris par la police mettront enfin un terme aux violentes agressions délibérées dont les journalistes sont victimes depuis plusieurs mois. Il était urgent que les autorités, à qui il appartient de protéger les professionnels des médias, interviennent. Nous ne nous satisferons cependant pas de mots. Nous serons attentifs au déroulement des prochaines manifestations et au progrès des enquêtes en cours pour identifier les auteurs des dernières exactions, dont celle de Marios Lolos”, a déclaré Reporters sans frontières.

“En outre, pour réellement protéger les journalistes, la police doit commencer par respecter leur neutralité. Malgré les nombreuses protestations, des clichés de l’agence Reuters sont toujours indument utilisés sur le site Internet de la police d’Athènes, dans le cadre d’un appel à témoins. Les images d’autres agences ont pourtant été retirées. Faut-il encore une fois le répéter, les photographes ne sont pas des auxiliaires de police, et l’utilisation de leur travail est strictement réglementée. En utilisant ces images, la police participe à l’assimilation des journalistes aux forces de l’ordre, et les met réellement en danger dans le contexte actuel de polarisation et de violence.”

Ces photographies avaient été téléchargées illégalement et exposées sur le site Internet de la police d’Athènes, sans le consentement des agences, suite aux affrontements survenus en marge des manifestations du 12 février 2012 dans la capitale. Reporters sans frontières a réitéré sa préoccupation à ce sujet dans un courrier adressé cette semaine au ministre de la Protection des Citoyens, M. Mihalis Chrysochoidis, et au porte-parole de la police d’Athènes, M. Athanasios Kokalakis (disponible en pièce jointe). L’organisation exige le retrait immédiat des images du site de la police.

Le directeur de la police, Nikolaos Papayannopoulos, a publié le 17 avril 2012 des “directives de coopération entre les policiers et les médias” soulignant notamment que “les policiers dans l’exercice de leurs fonctions doivent respecter les journalistes” et “ne pas agir avec autoritarisme ou violence”. Le texte réaffirme également que la police “offre dans la mesure du possible protection et sécurité aux représentants de la presse” et “facilite leur travail”.

Lire la lettre de Reporters sans frontières à MM. Chrysochoidis et Kokalakis (en anglais) :

PDF - 422.2 ko
RWB Letter to Mr Chrysochoidis and Mr Kokalakis

(Photo : Aris Messinis / AFP)

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums