Reporters sans frontières

25851

Accueil - Asie - Fidji

Le rédacteur en chef du Fiji Sun et la directrice d’un mouvement de défense des femmes convoqués par la justice

Publié le jeudi 21 février 2008. Mis à jour le mardi 26 février 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières dénonce les pressions exercées à l’encontre de Leone Cabenatabua, rédacteur en chef du quotidien Fiji Sun, et de Virisila Buadromo, directrice du Fiji Women’s Rights Movement, qui ont été convoqués par la Cour d’appel des Fidji, le 12 février 2008.

"Les juges ont outrepassé leurs prérogatives en tentant d’intimider le responsable d’un média qui n’a fait que publier les propos d’une militante sur les atteintes portées à l’Etat de droit", a déclaré Reporters sans frontières.

Virisila Buadromo avait mis en doute l’indépendance de la justice fidjienne dans un article intitulé "Des nominations illégales", publié dans le Fiji Sun du 12 février. La dirigeante de l’association avait jugé "illégales" les nominations à la tête de la Cour d’appel par le gouvernement intérimaire dirigé par les militaires. Selon elle, ils cherchaient là un moyen de légitimer leur prise de pouvoir, le 5 décembre 2006.

Ce sont les juges mis en cause dans cet article, Daniel Gounder, Nazhat Shameem et Jocelyn Scutt, qui les ont convoqués. Aucune charge n’a pour l’instant été retenue contre eux.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums