Reporters sans frontières

25916

Accueil - Asie - Fidji

Le directeur du Fiji Sun expulsé et interdit dans le pays

Publié le mardi 26 février 2008.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer English

Reporters sans frontières condamne fermement l’arrestation et l’expulsion de Russell Hunter, directeur de publication du quotidien Fiji Sun, le 26 février 2008, par le gouvernement provisoire fidjien. De nationalité australienne, il a par ailleurs été interdit de séjour dans le pays.

"L’expulsion de Russell Hunter est inacceptable et contraire à tous les engagements internationaux du gouvernement fidjien. Cette décision arbitraire prive le quotidien Fiji Sun de son directeur et adresse un signe inquiétant aux autres journalistes du pays qui publieraient des informations gênantes pour le pouvoir. Nous demandons au chef du gouvernement de revenir sur cette décision et d’autoriser Russell Hunter à revenir aux Fidji pour exercer son métier", a affirmé Reporters sans frontières.

"Les bonnes intentions en faveur des médias privés énoncées par les autorités, notamment par le chef du gouvernement, le contre-amiral Franck Bainimarama, n’ont plus de crédibilité après l’expulsion manu militari de Russell Hunter", a ajouté l’organisation.

Le directeur du Fiji Sun, Russell Hunter, a été arrêté par des agents des services de l’immigration, dans la soirée du 25 février 2008, à son domicile de Suva. Le journaliste australien de 59 ans et ancien rédacteur en chef du quotidien Fiji Times, a été conduit à l’aéroport international de Nadi (250 kilomètres à l’ouest de la capitale) pour être placé à bord d’un vol à destination de Sydney.

Dans un communiqué rendu public le 26 février, le gouvernement provisoire fidjien a déclaré que le directeur du Fiji Sun était dorénavant un "immigré interdit", suite à "une enquête qui a clairement établi qu’il se conduisait de manière préjudiciable à la paix, à la défense, à la sécurité publique, à l’ordre public et à la stabilité de l’Etat souverain des Fidji".

Russell Hunter a affirmé, à son arrivée à Sydney, que son expulsion était liée à la publication par le Fiji Sun d’une série d’articles mettant directement en cause le ministre des Finances et ancien Premier ministre, Mahendra Chaudhry, dans des affaires de fraude fiscale. "Nous nous y attendions", a ajouté le journaliste australien.

Les gouvernements australien et néo-zélandais ont condamné l’expulsion de Russell Hunter, qui disposait d’un permis de travail valide jusqu’en août 2009. Les services de l’immigration ont par ailleurs donné trois semaines à l’épouse du journaliste, Martha Waradin, pour quitter les Fidji avec leur fille de 13 ans.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums