Reporters sans frontières

Après 30 ans dans le couloir de la mort, Mumia Abu-Jamal ne sera pas exécuté !

Après 30 ans dans le couloir de la mort, Mumia Abu-Jamal ne sera pas exécuté !

Publié le jeudi 8 décembre 2011.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer EnglishEspañol

Deux jours avant le 30ème anniversaire de l’arrestation de Mumia Abu-Jamal, le procureur de Philadelphie, Seth Williams, a finalement renoncé à redemander la peine capitale contre ce journaliste noir américain et ancien militant des Black Panthers, arrêté le 9 décembre 1981, pour le meurtre du policer Daniel Faulkner qu’il a toujours nié. La peine de mort de Mumia Abu-Jamal a été commuée en peine de prison à perpétuité par la Cour suprême des Etats-Unis.

"Cette décision est une belle victoire qui met fin à une attente inhumaine ! Nous nous réjouissons d’apprendre que Mumia Abu-Jamal aura la vie sauve après 30 ans de ballotements judiciaires dans le couloir de la mort. Néanmoins, elle présente une limite de taille : tout recours est désormais impossible et la culpabilité d’Abu-Jamal dans le meurtre de Daniel Faulkner ne pourra plus être remise en cause. Or, le procès dont a bénéficié Mumia Abu-Jamal en 1982 était inéquitable et entravé par des préjugés racistes", a déclaré Reporters sans frontières.

La condamnation à mort de Mumia Abu-Jamal avait été suspendue en avril 2011 sur décision de la Cour d’appel de Philadelphie estimant qu’à l’époque, les jurés avaient reçu des instructions mal formulées. La Cour suprême des Etats-Unis avait rejeté, le 11 octobre, la demande du procureur de Philadelphie, Seth Williams, de condamner à mort Mumia Abu-Jamal. Le dossier est alors renvoyé à la Cour d’appel pour l’examen de la sentence, le fond du dossier ne pouvant être rejugé.

Jacques Lederer, écrivain et co-animateur du collectif unitaire national "Ensemble sauvons Mumia" a confié à Reporters sans frontières "que son transfert dans une autre prison lui conférant plus de libertés ne va pas pour autant lui donner une protection effective." En effet, les propos tenus par l’épouse du policier Daniel Faulkner sont inquiétants lorsqu’elle affirme qu’"il ne restait plus tant de temps que ça avant qu’Abu-Jamal soit confronté au juge suprême".

Jacky Hortaut et Claude Guillaumaud également membres du collectif se sont rendus à Philadelphie, le 7 décembre pour s’entretenir avec Mumia Abu-Jamal. "C’est une affaire éminemment politique. Le procureur Seth Williams aspire au rang de maire de Philadelphie et cela n’est possible qu’avec le concours de la Police de Philadelphie (Fraternel Order of Philadelphia). Or, rouvrir le procès revient à ouvrir la boîte de Pandore ! Un procès avec un nouveau jury aurait pu remettre en cause la police de Philadelphie, faire surgir de nouveaux éléments et semer le doute sur l’innocence de Mumia. Ce n’est là qu’un choix stratégique. Mumia aurait préféré un nouveau procès pour faire entendre sa voix. Le combat continue !", a déclaré Claude Guillaumaud à l’organisation.

Reporters sans frontières manifeste son soutien le plus sincère à Mumia Abu-Jamal, icône internationale de la lutte contre la peine de mort.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums