Reporters sans frontières

Nouvel attentat contre un relais de télévision

Publié le vendredi 16 janvier 2009.
Version imprimable de cet article Imprimerenvoyer l'article par mail envoyer Español

Dans la nuit du 15 janvier 2009, une bombe a fait explosion près d’un relais de télévision à Hernani (province de Guipúzcoa, Pays basque). L’explosion s’est produite aux alentours d’une heure du matin, dans la région montagneuse de Santa Bárbara, sans faire de victimes, et n’entraînant que peu de dégâts matériels. "Nous condamnons fermement les attaques répétées contre les infrastructures des chaînes de télévision. Les attentats survenus ces dernières semaines au Pays basque visent clairement à intimider et à museler les voix discordantes. Nous appelons les autorités espagnoles à continuer de tout mettre en œuvre pour empêcher les divers groupes terroristes de nuire et de faire d’autres victimes au sein de la profession", a déclaré Reporters sans frontières.

L’attentat n’a pas été revendiqué. La police a cependant retrouvé un message à l’intérieur de la boite du répartiteur, sur lequel on pouvait lire “Kontuz bomba” (“Faites attention à la bombe”, en basque). Une enquête est ouverte et le ministre de la justice, Mariano Fernández Bermejo, a déclaré que “tout semble indiquer que l’auteur de l’attentat est la bande terroriste Euskadi Ta Askatasuna (ETA)”.

Le 20 novembre 2008, une bombe avait déjà explosé à Bilbao près d’un répétiteur de la chaîne de télévision publique TVE. Le 31 décembre 2008, l’organisation terroriste ETA avait fait exploser une fourgonnette piégée, avec 100 kilos d’explosif, à proximité des bureaux de la radiotélévision basque EiTB, à Bilbao (Pays basque espagnol) occupés également par plusieurs autres médias tels que El Mundo, Deia, Onda Cero, Antena 3, Expansión et Marca. Un inconnu, qui s’est présenté comme un membre de l’ETA, avait prévenu par téléphone les pompiers de la ville de l’imminence de l’explosion, permettant l’évacuation du personnel. Le 2 janvier 2009, plusieurs centaines de journalistes et travailleurs de presse, avec Gorka Landaburu à leur tête, se sont manifestés à Bilbao pour dénoncer cet attentat.

CLASSEMENT MONDIAL

ENNEMIS D'INTERNET

FICHES PAYS

close
close
close
Contact | Les actions de Reporters sans frontières | Mentions légales | CGU | La boutique | Les albums